Inde 1815-1931

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2245 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche Histoire Contemporaine – l’Inde (1815-1931)

Rappel des rapports pré-1815 :
- 1591 : James Lancaster, navigateur anglais, atteint l‘Inde, découvre les ressorts du commerce portugais.
- 1600 : Charte créant la Compagnie des Indes Orientales (East India Company), intérêt pour les îles à épices (Java, Sumatra,…) mais opposition aux Portugais et Hollandais, repli sur le continentindien, des obstacles au développement du commerce (langue, précarité des concessions).
- Etablissements d’anglais sur la côte par la diplomatie : Madras (1641), Bombay (1669), Calcutta (1690) qui deviennent présidences (centres administratifs) en 1700.
- 1661 : Nouvelle charte de l’East India Co qui devient puissance civile et militaire (monnaie, armée, diplomatie, justice), à partir de ce momentimportant développement commercial (1740 : 3 millions de livres de capital) et de son action politique.
- 1773 : Regulation Act for the Better Government of Bengal, le gouvernement renforce les prérogatives royales (gouverneur général, Cour Suprême).
- 1784 : India Act de Pitt, création du Board of Control (6 ministres), le gouverneur général est nommé par le roi et est dépositaire de tousles pouvoirs afin de déterminer une politique en Inde, arrêt théorique de l’expansion anglaise mais guerre continuelle contre les opposants à la présence étrangère.

L’Inde se présente en 1815 comme un territoire conquis par la Couronne mais géré par une compagnie commerciale sous le contrôle du gouvernement, anomalie dont les contemporains étaient conscients (domination de la Compagnie sur laplus grande partie de l’Inde grâce aux subsidiary treaties : protection britannique en échange de l’autorité (paramountcy) de la Compagnie).
Opposition entre la (timide) politique de non-intervention du gouvernement anglais dans les Etats et les gouverneurs partisans de la stabilité politique : extension de l’Empire (1816 : Népal ; 1826 : Assam ; 1839 : Afghanistan (échec) ; 1843 : Sind ; 1849 :Panjab ).
Jusqu’en 1833 : succession de politiques successives pour maintenir l’ordre et le commerce uniquement, réformes de détail pour augmenter la land-tax.
Choix d’un « despotisme éclairé » (benevolent despotism) pour éviter la représentation nationale et l‘anarchie.

1833 : Charte instaurant un double gouvernement (décisions importantes prises par les directeurs de la Compagnie (Court ofDirectors) et le Board of Control), libéraux opposés à un ministère pour l’Inde pour éviter les pressions des « interests », le gouverneur général se réserve le droit de faire des ordonnances valables pour tout le pays.
Efforts dans deux directions :
- uniformisation administrative : œuvre des administrateurs de l’Indian Civil Service (choisis pour la plupart par le double gouvernement etformés à Oxford), sous la direction des gouverneurs pour les provinces sous autorité de la Couronne ; œuvre des militaires pour les provinces nouvelles. Il s’agit de faire appliquer les ordonnances des gouverneurs, chasser les robbers (pilleurs) et lutter contre les pratiques interdites (sati/suttee : action pour la veuve de se jeter sur le bûcher de son mari).
- occidentalisation : conforme àl’idéal des libéraux de la civilisation, interdiction des « pratiques barbares » (suttee, esclavage, châtiments corporels), enseignement de la littérature et des sciences occidentales afin de créer une bourgeoisie à l’anglaise, enseignement de l’anglais qui devient langue officielle, décision de la fondation de 3 universités en 1854.

L’Inde demeure en tout état de cause un territoire dominé et exploité,de lourdes charges financières pèsent sur les indiens (land-tax, entretien de la moitié de l’armée de l‘Empire), le marché du coton indien est muselé en Angleterre (70 à 80 % de droits ad valorem sous la pression des industriels du Lancashire due à la concurrence avec le coton de Manchester) et en Inde (5 % de taxes sur le coton brut, 7,5 % sur le fil et 5 % sur les cotonnades soit 17,5 %...
tracking img