Inde travail des enfants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ikea en Inde, un emploi démontable
Après avoir implanté des magasins en Russie et en Chine – des marchés prometteurs –, le géant suédois Ikea a fait savoir, en octobre, qu’il n’envisageait pas actuellement d’en ouvrir en Inde « en raison de la réglementation très contraignante pour les entreprises étrangères ». Le groupe se contente d’y faire fabriquer des produits, sans contraintes – et surtoutpas celle de syndicats –, chaque salarié étant payé 1,60 euro par jour…
Par Olivier Bailly, Jean-Marc Caudron et Denis Lambert
410 Millions de clients à travers le monde, cent soixante millions de catalogues distribués (devançant ainsi la diffusion de... la Bible) : Ikea, la multinationale du prêt-à-habiter, se porte bien. Et son chiffre d’affaires se maintient dans une impressionnante spiralepositive : 3,3 milliards d’euros en 1994, 14,8 milliards d’euros en 2005. Soit une progression de plus de 400 %. Difficile de faire mieux. Aujourd’hui, la société entend conquérir deux territoires qui lui ont jusqu’ici résisté : la Russie et la Chine. Comme il est écrit dans son magazine interne Read Me : « L’objectif est d’améliorer le quotidien du plus grand nombre. Pour y parvenir, les magasinsdoivent sans cesse vendre plus à davantage de clients (1) »... Pour Ikea, le bonheur du peuple passe par l’achat.

| CA |
1994 | 3,3 mia € |
2005 | 14,8 mia € |

Phénomène exceptionnel pour une multinationale symbolisant à ce point l’uniformisation planétaire et le mercantilisme, Ikea parvient à esquiver les attaques des associations de consommateurs, d’altermondialistes etd’environnementalistes. L’exploit n’est pas mince. Il est vrai que la marque a réussi à nouer des liens particuliers avec ses clients grâce à des prix imbattables, l’aménagement de coins-enfants dans ses magasins, un concept total pour trouver tout de suite de tout (et de préférence ce dont on n’a pas besoin).
Pour illustrer l’union sacrée entre clients et entreprise, les anecdotes ne manquent pas. N’a-t-onpas entendu en 2004 un conseiller municipal de Stockport (Grande-Bretagne) s’exclamer : « Un Ikea sur le territoire de la commune, c’est la gloire  (2) ! » En écho à cet enthousiasme, une pétition a été lancée par des habitants de Mougins, une bourgade française : « Si vous aussi vous en avez plus qu’assez de passer deux heures en voiture, rouler plus de deux cents kilomètres (aller-retour), tout çapour pouvoir faire vos courses dans un magasin Ikea, alors saisissez la chance (peut-être la dernière) qui vous est offerte de voir enfin s’ouvrir un magasin Ikea dans les Alpes-Maritimes  (3) ! » Cela ne force-t-il pas l’admiration ? Des personnes qui lancent une pétition (plus de deux mille signatures en août 2006 !), qui affirment leurs valeurs, qui se mobilisent... parce qu’il n’y a pas unesuccursale de la multinationale du meuble à cent kilomètres à la ronde. De mensen in zuid frankrijk tekenden een petitie om een Ikea dichter un hun buurt te hebben
Un tel succès peut avoir des conséquences plus dramatiques. Lors de l’ouverture, le 1er septembre 2004, d’un magasin en Arabie saoudite, la société ayant offert un chèque de 150 dollars aux cinquante premières personnes arrivées, ce futla ruée : deux morts, seize blessés, vingt évanouissements... Bij de opening van de eerste ikea in Saoudi Arabië, kregen de 1e 50 klanten een cheque van 150 dollars: zware gevolgen zoals zelfs 2 doden.
Comment expliquer l’engouement mondial pour Ikea ? Outre les bas prix pratiqués, l’une des clés de la réussite tient à l’image environnementale et sociale que s’est créée la multinationale.Depuis son premier fournisseur étranger (la Pologne, en 1961), Ikea délocalise une partie de ses productions, à la recherche d’une main-d’œuvre bon marché et corvéable. Ainsi, la fraction de la production réalisée en Asie n’a cessé d’augmenter. Actuellement, la Chine (connue pour son respect des droits des travailleurs...) dépasse la Pologne, au point de devenir le plus gros fournisseur de...
tracking img