Indefini

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (601 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Amadou est un noir qui a été vendu contre de l’eau de vie aux blancs. A bord du bateau négrier sur lequel il a été embarqué, les conditions de vie sont déplorables. Pour regagner leur liberté, Amadouet ses congénères se rebellent. Certains réussissent à retourner dans leur village grâce à un canot s’échouant sur une plage Sénégalaise. Devenu vieux et sage, Amadou raconte à ses petits enfantsl’aventure qui lui a fait subir l’esclavagisme…

Mes chers enfants, je vais vous raconter une incroyable histoire qui s’est passée lorsque j’étais jeune. Un jour, Tamango, un célèbre guerrier et chef devillage proche du mien a voulu s’enrichir. Il venait de me capturer avec mes amis. Des blancs étaient dans son village. De longues négociations copieusement arrosées ont eu lieu entre les blancs etlui. Tamango, ivre mort a finalement vendu 160 d’entre nous pour deux ou trois barriques d’eau de vie, du tissu en coton, de la poudre, de la pierre à feu et quelques fusils. Sans scrupules, ilespérait vendre davantage de personnes mais le bateau étant plein les blancs n’achetèrent que quelques sujets en plus. L’alcool aidant, leur refus le rendit fou au point qu’il tua un Noir et donna sa femmeen cadeau ! La tête prise dans une espèce de fourche en bois nous sommes montés en rang sur le bateau. A bord, nulle délivrance, au contraire. Les blancs nous méprisaient. Nous étions des moins querien à leurs yeux. Ils nous mirent de lourdes menottes aux poignets et un carcan en acier autour du cou. Nous étions attachés et entassés dans l’entrepont comme des bêtes. La chaleur étaitinsupportable. Nous suffoquions. Nos bras et jambes nous faisaient tellement mal, le plafond était si bas, nous ne pouvions pas nous lever, à peine nous remuer dans le peu d’espace que nous avions. A coté demoi, que des gémissements de douleur, des odeurs nauséabondes d’urines et d’excréments…Dans cet enfer, certains décédaient. Le capitaine Ledoux comptait nous revendre contre de l’argent. Pour...
tracking img