Individus et société

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1836 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INDIVIDU ET SOCIETE
 
I – Qu’est-ce que la sociologie ?
La sociologie étudie les hommes vivant en société, dans notre société contemporaine.
a. Sociologie  : c'est la science dont l’objet est la connaissance des faits sociaux à l’intérieur d’une collectivité (appartenance à un groupe : catégorie sociale, communauté). Constitution de la société comme objet d’analyse. Avec un souci decomprendre le fonctionnement de la société (sociologie est un terme d'Auguste Comte 19e s "lois fondamentales propres aux phénomènes sociaux").
b. La spécificité du regard sociologique :
La sociologie étudie la dimension sociale du comportement humain, l’influence des différentes appartenances, leurs droits, leurs croyances, avec une utilisation de méthodes spécifiques pour l'étude desphénomènes.
macrosociologie : société dans sa totalité, exemple : urbanisation, religion, banlieues, politique, éducation,...
microsociologie : rapports sociaux entre membres d’une même collectivité, d'une communauté, d'une famille
Comment une question sociologique surgit-elle ? avec une interrogation, un étonnement, un doute, une incertitude devant un problème social complexe, ilfaut se méfier des évidences et des discussion du café du commerce...
" Les enjeux "
Pour Pierre Bourdieu, sociologue français, c'est l'étude des rapports de domination, de reproduction sociale, les conditions de la pratique de la sociologie.

La sociologie propose de décrire le monde tel qu’il est
" L’âge comme construit social "
Importance du contexte, "lajeunesse n’est qu’un mot" (Bourdieu), d’où l’importance de la méthode sociologique, en particulier en termes de définition, de classification, de catégories sociales
c. Définir les règles de la méthode
Qu’est-ce qu’un fait social ?
C'est une manifestation de la réalité humaine dans sa dimension collective, il faut une certaine régularité.
Pour Durkheim, le fait social est extérieur à l’individu.(le fait social est différent du problème social, d'où une dimension politique, trouver des solutions aux problèmes posés à la société).
Pour Durkheim :
L’individu naît de la société et non l’inverse,
Chacun d’entre nous croit n’obéir qu’à lui-même alors qu’il est le jouet de forces collectives (dans le travail, la vie de tous les jours, le couple, ...)
Pour Durkheim, nécessité d'avoir uneméthode pour traiter les faits sociaux.

Les règles de la méthode.
• "Il faut considérer les faits sociaux comme des choses"  ; un fait social est différent des choses matérielles, c’est aborder l’étude en partant du principe qu’on ignore absolument ce qu’ils sont. Il faut observer les faits de l’extérieur.
• La cause d’un fait social doit être recherchée dans d’autres faits sociaux où ilfaut expliquer le social par le social, pas par la psychologie par exemple (qui étudie les comportements des individus)
• Il faut utiliser une démarche comparative, comparer les faits sociaux dans l’espace et le temps ; exemple : la relation entre suicide et intégration sociale qui a été étudiée par E. DURKHEIM, beaucoup d'autres exemples peuvent être trouvés, il suffit parfois de regarderautour de soi...
Attention aux pré-notions :
Une pré-notion, c’est quelque chose qui semble vrai et juste mais qui n’a pas de vérité scientifique, par exemple la diminution du nombre de mariages ou la baisse de fréquentation des églises ou de la religion, ou la baisse du nombre de mariages, ou le nombre de personnes qui partent en vacances,...

La pauvreté : chacun s’imagine savoir ce que c’estmais on s’aperçoit que c'est très relatif (même revenu, pauvreté différente, différences entre pays). Serge Paugam propose un indicateur objectif pour définir la pauvreté, le fait d’être assisté. On est passé d’une pré-notion (la pauvreté) à une notion (les assistés).
Pré-notion : sens commun, idée spontanée sur la réalité sociale présupposée, fausse évidence, discours.
Il faut étudier les...