Indivodis et groupes sociaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1467 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Individus et groupes sociaux : la stratification sociale I - La stratification sociale C’est la division de la société en groupes différents en fonction de critères variables. La société est une superposition de strates. Une strate sociale regroupe toutes les personnes présentant une situation semblable pour un critère social donné et qui se situent ainsi dans un même niveau de la hiérarchiedu prestige. La stratification de la société a souvent été dépeinte comme une pyramide ou un diamant : plus on descend dans cette pyramide, plus le nombre d’individus est important. A - Critères de différenciation 1 - Critères de différenciation socio-économiques le patrimoine le prestige les statuts professionnels la formation le pouvoir les revenus 2 -Critères de différenciation psycho-démographiques l’âge le style de vie le sexe B - Les groupes sociaux L’individu partage-t-il nécessairement les valeurs et les représentations de son groupe ? Pour cela, on étudie 2 groupes : le groupe d’appartenance est le groupe auquel appartient la personne le groupe de référence est le groupe qui sert d’étalon pour juger de ce quiest bien ou mal tant pour sa conduite que pour celle des autres. Ce sont ses valeurs, ses normes, ses façons d’agir et de se comporter qui constituent l’idéal de celui qui s’y identifie. II - Divers types de stratification sociale Toute société comporte une stratification sociale, une hiérarchie. Les critères sont variables selon les sociétés (traditionnelles ou industrielles) :certaines donnent de l’importance aux vertus religieuses, d’autres aux prouesses guerrières et d’autres encore à la possession de richesses, de pouvoir, de prestige… La manière de délimiter les groupes sociaux est aussi différente selon les sociétés (contours rigides : les castes ; contours plus souples : les classes sociales). Les systèmes de stratification sociale sont donc très divers. A - Lescastes Groupe fermé strictement hiérarchisé et codifié dont les limites sont très bien définies. C’est la loi religieuse qui définit le nombre de castes, leur composition, la nature des fonctions de chaque caste, les privilèges. L’accès à la caste est lié à la naissance : son appartenance se transmet de générations en générations. L’idée de mobilité sociale est exclue. Les groupes sont endogames (onse marie à l’intérieur de sa caste). Il y a une profonde répulsion entre les groupes. Les castes imposent à leurs membres des manières de penser, d’agir, des valeurs et des normes : un habitus. Chaque caste a sa spécialité professionnelle mais aussi un caractère religieux. Exemple : en Inde, il existe la caste supérieure - les Brahmanes - et la caste inférieure, les Intouchables. Les castes ontété abolies par la loi mais ont toujours une existence de fait. B - Les ordres Sont des groupes sociaux fermés et hiérarchisés. La distinction se forme à partir d’une hiérarchie de droits. Les fondements de cette hiérarchie sont l’honneur, l’estime, la dignité attachés par la société à des fonctions sociales. La tendance est à l’endogamie. Exemples : Clergé, Noblesse, le Tiers-Etat. En théorie leclergé est le premier des trois ordres, c’est le premier rang d’honneur. Sa fonction est d’être l’intermédiaire entre le monde humain et le monde divin. La Noblesse doit maintenir l’ordre sur terre. Le Tiers-Etat s’adonne à des tâches peu prestigieuses. C - Les classes sociales Sont des groupes ouverts et hiérarchisés. L’hétérogamie existe tout comme la mobilité sociale. Les critères dedifférenciation sont les revenus, le niveau de vie, le prestige, les contours ne sont pas précis et les classes n’ont pas d’existence légale mais une existence de fait. Aujourd’hui, la société est devenue plus homogène à cause de la montée de la classe moyenne. On distingue 4 classes sociales : la bourgeoisie la classe moyenne la classe ouvrière les paysans III - L’analyse...
tracking img