Inegalites

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2265 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
Il y a 3 semaines, nous avons vu des manifestants s’introduire dans les bâtiments de Sciences-Po pour protester contre l’inégalité des chances dans l’enseignement supérieur, faisant de Sciences-Po le symbole de la reproduction sociale. D’un côté on pourrait se dire que leur revendications ne sont pas légitimes, puisque si nous sommes ici, c’est parce que nous sommes passés par unprocessus de sélection, auquel ils auraient pu également se soumettre, et que personne ne les a obligés à aller en fac (l’inégalité dont nous bénéficions serait donc juste, moralement acceptable). Mais d’un autre côté, on peut se demander si on mérite vraiment d’être ici, dans le sens où c’est en grande partie grâce à notre environnement familial et social que nous nous avons réussi notre parcoursdans l’éducation, et peut-être qu’avec le même capital, ces étudiants seraient arrivés à la même place que nous (cette inégalité serait donc injuste). Cet exemple nous donne un aperçu du problème éthique et moral que pose la question de la justice, face aux inégalités. On a généralement tendance à être hostiles aux inégalités, pourtant certaines inégalités nous paraissent plus justifiables qued’autres. Est-il alors possible de parler de « justes inégalités » ?
« Le juste politique c'est celui qui règne entre des hommes (…) qui sont libres et égaux, soit d'une égalité proportionnelle, soit d'une égalité arithmétique. En sorte que pour ceux chez qui ces conditions ne sont pas réalisées, il n'existe pas de justice politique réglant leurs rapports mutuels. » Voilà ce qu’écrit Aristote dans lechapitre 10 du Livre V d’Éthique à Nicomaque. Autrement dit, il fait de l’égalité le principe fondamental de la justice. Donc a priori, l’idée de « justes inégalités » relève d’une contradiction dans les termes.
Mais Aristote conçoit l’égalité de deux manières : il y a une égalité arithmétique, qui veut que chacun possède exactement les mêmes choses en mêmes quantités, et une égalitégéométrique, qui veut que l'on donne « à chacun selon ses besoins ». Pour quelle conception faut-il alors opter pour avoir une société juste ?
Il est également nécessaire de préciser ce que l’on entend par « juste ». Ici on s’interroge sur la justice sociale, c’est à dire la manière dont un certain nombre de biens matériels, symboliques, sont distribués à l'intérieur d'une société. On peut considérer que lanature est la norme de la justice ; dans ce cas certaines inégalités sont justes précisément parce qu’elles sont naturelles. Ou l’on peut considérer que la justice est une création humaine et culturelle qui permet de pallier les manques de l’organisation naturelle des choses. Dans ce cas, toute inégalité persistante est contraire à la justice.
A travers cet exposé, nous chercherons donc àsavoir dans quelle mesure les inégalités peuvent être compatibles avec la justice sociale.
Dans un premier temps, nous verrons que la justice sociale est travaillée par une tension entre égalité et efficacité. Dans un second temps, nous verrons que la question d’une société juste résulte aussi d’une tension entre égalité et équité. Enfin, nous étudierons la question de la justice sociale sousl’angle de la tension entre égalité et liberté.

I. Les inégalités sont efficaces économiquement
1) Elles assurent l’intégrité des individus et les incitent à faire des efforts
Nous vivons dans des sociétés que nous pouvons définir comme démocratiques et capitalistes. Démocratiques, elles affirment de manière constante la prééminence du principe d’égalité de tous. Capitalistes, elles sontconstruites sur des modes d’accumulation qui engendrent des inégalités structurelles. C’est de cette ambiguïté que découle la tension entre égalité et efficacité.
Je vais commencer par vous présenter la perspective libérale des inégalités. Le fondement de la pensée libérale héritée de John Locke (1632-1704) est une théorie selon laquelle chaque être humain possède des droits fondamentaux...
tracking img