Inflation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (824 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Selon la conception initiale et conformément à l'étymologie - le terme inflation provient du latin "inflatio" soit enflure -, l'inflation a d'abord été considérée comme l'enflure de la massemonétaire en circulation, principalement des billets en circulation : il y avait inflation quand la banque centrale émettait trop de billets[3]. Il n'y avait donc pas de construction de richesse d'où la haussedes prix. La conséquence directe de l'inflation était alors l'augmentation des prix.
Aujourd'hui, c'est cette conséquence de l'inflation (au sens initial) qui est le plus souvent admise comme sadéfinition. L'inflation est donc « la perte du pouvoir d'achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix »[2]. Cependant on doit noter que la définition del'inflation comme la hausse des prix est relativement récente en langue française. Jusque dans les années 1960, ce terme désignait un excès de moyens monétaires par rapport à l'offre. Ainsi Gaël Fain définitdans "Le Dictionaire des Sciences Economiques" PUF 1956 l'inflation comme "un excès de la demande solvable sur l'offre la hausse des prix en étant la conséquence".

Employé seul, le terme d'inflationfait référence à la seule hausse de prix des biens de consommation, à l'exclusion de la hausse des prix des actifs (financiers, immobilier, …). Lorsqu'on parle de l'augmentation des prix del'immobilier, des actions, des fonds de commerce ou autres actifs, on doit alors préciser que l'inflation se rapporte au niveau des prix de ces actifs.
La stabilité des prix décrit la situation où la haussedes prix est durablement très faible ou nulle, maintenant ainsi l'incertitude des agents économiques à un niveau faible.
La déflation est une baisse des prix, donc le contraire de l'inflation. C'estun phénomène qui peut être généralisé à l'économie ou particulier à un secteur économique volatil (p. ex. déflation du marché immobilier), durable (parfois sur une décennie), autoentretenu, parce...
tracking img