Influence hispanique aux etats unis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1001 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’influence hispanique aux Etats-Unis
Les Hispaniques sont près de 45 millions aux États-Unis, soit 14 % de la population totale. Ils représentent aujourd'hui la deuxième minorité ethnique derrière les Noirs. Leur identité se fonde sur la pratique de l'espagnol, même si la deuxième ou la troisième génération des Latinos parle le plus souvent anglais. Cette communauté est de plus en plusimportante et influence la société et culture des Etats-Unis.

I) Une influence liée à l’histoire
A) Les Etats du Sud : du Mexique aux Etats-Unis
L'exploration espagnole du sud-ouest américain commence dans les années 1540. Le conquistador Francisco Vásquez de Coronado parcourt cette région aride à la recherche des mythiques cités d'or des indiens Pueblos. Les Espagnols conquièrent finalement cesvillages et font de Santa Fe la capitale administrative de la région en 1609. Ils construisent entre 1610 et 1614 le palais des gouverneurs. Ce palais mêle les influences indiennes (adobe) et espagnoles (grilles en fer forgé).
Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les Espagnols fondent une série de forts (presidios) de l'actuelle Los Angeles à l'actuelle San Francisco. Ils créent un réseau de missionsdans la région du sud-ouest. La plus célèbre est sans doute celle de San Antonio au Texas (Fort Alamo).
La Mission San Xavier del Bac en Arizona est un bon exemple du style churrigueresque (baroque esp) en vogue dans le reste de l'Amérique latine. La façade est encadrée par deux tours massives et le portail est rythmé par des estipites, colonnes ouvragées qui ne servent que d'ornementation.
Ladomination espagnole concerne également la Floride de manière discontinue de 1559 à 1821. Ici, le conch style connut un certain succès à Pensacola par exemple. Il s'agit d'orner les maisons avec des balcons en fer forgé ; on retrouve cette tendance dans le quartier français de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Les Espagnols construisirent aussi des forts comme ceux de Pensacola et de St. Augustine(Castillo de San Marcos National Monument), qui demeurent les rares vestiges architecturaux du XVIIe siècle aux États-Unis.
Après l’indépendance du Mexique en 1821, une grand partie des territoires du Sud-Ouest des Etats-Unis a appartiennent au Mexique, et ce jusqu’à la guerre mexico-américaine (1846-1848) et le traité de Guadalupe-Hidalgo signé en 1848 qui fait perdre au Mexique 1/3 de sonterritoire. Ce traité accorde aux Mexicains qui le souhaitent le droit de rester sur leurs terres et de garder leurs coutumes et leur langue.
-> possible pr des grandes familles en Californie, mais Mex du Texas expropriés car incapables de payer leurs impôts.

B) Vagues d’immigration
Avec la découverte de l’or en Californie et les besoins dans l’agriculture, l’immigration se développe à partir dumilieu des années 1850. Au début du XXe siècle, la Révolution mex de 1910 pousse de nombreux Mex à tenter leur chance aux EU, de façon légale ou non.
Avec la relance de l’éco américaine lors de la Seconde Guerre mondiale, les EU signent en 1942 un accord avec le Mexique (l’Emergency Labor Program) qui règlemente l’immigration temporaire des travailleurs mex les braceros. Ce plan concernera 4.5millions de Mex entre 1942 et 1964.
Depuis 1965 et la loi sur l’immigration qui met un terme aux quotas (Immigration and Nationality Act), l’immigration légale et illégale est importante. L’attrait des Etats-Unis est important pour les Mexicains à la recherche d’un avenir meilleur. Cette situation est identique pour d’autres communautés hispanophones comme les Porto-Ricains ou les Cubains.

C)Aujourd’hui, économie et politique sont imprégnés d’hispanisation
« Entre 1990 et 2000, la population latino a crû de presque 60 %, soit 4 fois plus vite que la population blanche non hispanique », reconnaît James Cohen, enseignant à l'Institut des hautes études d'Amérique latine. Un phénomène lié à un taux de natalité plus important, mais aussi au flux permanent de nouveaux arrivants (54 % des...
tracking img