Influence paul eluard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1147 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Paul Eluard

I) Biographie :

Paul Eluard de son vrai nom Eugène Emile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint Denis – 18 novembre 1952 à Charenton le Pont) est un poète français.
C’est à 21 ans qu’il choisit le nom de Paul Eluard, hérité de sa grand-mère Félice. Il adhère au dadaïsme et est l’un des piliers du surréalisme en ouvrant la voie à une action artistique engagée.
Obligéd'interrompre ses études pour rétablir une santé gravement menacée par la tuberculose (1912), il est néanmoins mobilisé en 1914, au tout début de la Première Guerre mondiale : il devient alors infirmier militaire. Si les premiers poèmes d'Éluard sont encore influencés par la littérature de Jules Romains, ils révèlent surtout les sentiments d'horreur et de pitié qu'ont pu inspirer à un poète désormais enquête de pacifisme les spectacles quotidiens de la guerre (le Devoir et l'Inquiétude, 1917); Poèmes pour la paix, 1918). En Suisse, au sanatorium de Davos, il rencontre une jeune russe Hélena diakonova qu'il surnomme Gala. Il l'épouse le 21 février 1917. Son impétuosité, son esprit de décision, sa grande culture impressionnent le jeune Éluard qui prend avec elle son premier élan de poésieamoureuse, un élan qui se prolongera dans tous ses écrits. Elle dessine son profil, et il ajoute à la main : « Je suis votre disciple ».
II) Son influence dans la société.
En 1918, lorsque la victoire est proclamée, Paul Éluard allie la plénitude de son amour à une profonde remise en question du monde : c'est le mouvement Dada qui va commencer cette remise en question, dans l'absurdité, la folie, ladrôlerie et le non-sens. Eluard contribue, quelques années plus tard, à la création du groupe surréaliste, dont il sera l'une des figures les plus marquantes. Comme la plupart des autres écrivains surréalistes, Éluard montre un intérêt très vif pour les arts plastiques, notamment la photographie et la peinture; ses recueils sont d'ailleurs souvent illustrés par des artistes appartenant à la"constellation surréaliste", auxquels il consacre, en retour, des poèmes (À Pablo Picasso, 1944) ou des essais. Juste avant les surréalistes, les dadaïstes font scandale. Éluard, ami intime d'André Breton, est de toutes les manifestations dada. Son adhésion au groupe ne l'empêche cependant jamais d'affirmer son goût et son respect pour la poésie du passé - à laquelle il dédie plusieurs anthologies(Première Anthologie vivante de la poésie du passé, 1951).
En 1922, il promet à André Breton de « ruiner la littérature » et de ne plus rien produire. Le 24 mars 1924, il embarque à Marseille pour un voyage autour du monde. Il est de retour à Paris au début du mois d'octobre comme si de rien n'était. Tout naturellement, il participe au pamphlet Un cadavre écrit par les surréalistes en réaction auxfunérailles nationales faites à l'écrivain Anatole France.
Toute la vie d'Éluard se confond à présent avec celle du mouvement surréalisme. C'est cependant lui qui échappe le mieux à la réputation de violence et qui est le mieux accepté comme écrivain par la critique traditionnelle.
Dès 1925, il soutient la révolte des Marocains et en janvier 1927, il adhère au parti communiste français, avec LouisAragon, Breton, Benjamin Péret et Pierre Unik. Ils s’en justifient dans le tract collectif, Au grand jour[3].C'est aussi l'époque où il publie deux recueils essentiels : Capital de la douleur (1926) et L'Amour la poésie (1929).
En 1928, malade, il repart dans un sanatorium avec Gala, où ils passeront leur dernier hiver ensemble. C'est à ce moment que Gala rencontre Salvador Dali, et que Paul Éluardfait la connaissance de Nusch. Il dit à Gala : « Ta chevelure glisse dans l'abîme qui justifie notre éloignement. »
Les années 1931-1935 comptent parmi les plus heureuses de sa vie. Marié avec Nush en 1934, il voit en elle l'incarnation même de la femme, compagne et complice, sensuelle et fière, sensible et fidèle. Exclu du parti communiste, il continue sa lutte pour la révolution, pour...
tracking img