Info nh3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1032 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rappel :ce document n'est qu'un document de travail, dans tous les cas il est conseillé de consulter les normes en vigueur.

Informations générales sur la mise en œuvre
d'une installation frigorifique à l'ammoniac

1) Moyens de confinement et rétention

L'utilisation de ['ammoniac doit répondre aux exigences sur la pollution de "air et de l'eau.

Le confinement consiste à isolerl'ammoniac liquide ou gazeux dans un espace limité, contrôlé et maîtrisé afin d'éviter et de réduire une contamination de l'air, des sols et des eaux pour la sécurité de l'homme.

1.1 Salle des machines

- Aménager celle-ci en capacité de rétention en utilisant le sol comme "bac réservoir" nature! étanche ou comme un drainage étanche vers une cuve ou un bassin de rétention.

- Confiner également laphase gazeuse pour la canaliser et la traiter avant rejet dans l'atmosphère sans préjudice humain. Faciliter les condamnations rapides des ouvertures aux accès extérieurs ou salles voisines.

- Eviter géographiquement de créer des poches ou accumulation de gaz sans aucune évacuation naturelle.

- Traiter si possible les échappements ammoniaqués en utilisant par exemple un laveur d'air ou unegaine imbibée d'eau.

1.2 Appareils extérieurs (condenseurs, bouteilles BP, HP)

- Protection contre tout heurt mécanique et accrochage par des véhicules : engins de manutention, pompiers, secours.

- Isolement par vannes (manuelle ou motorisée). Fractionnement des circuits pour réduire la charge potentielle.

1.3 Canalisation

- Réduire au maximum les distances. Enveloppesétanches avec une pente vers une zone de rétention, protégée contre toutes agressions mécaniques.

- Attention si une partie de la ligne liquide (particulièrement sous refroidi) est isolée à chaque extrémité; prévoir un limiteur de pression.

- Prendre les dispositions nécessaires pour qu'une fuite d'ammoniac liquide ne puisse atteindre les égouts.

1.4 Tunnel et tout appareil en combles- Prévoir une condamnation rapide des ouvertures et un isolement par vannes motorisées de l'équipement frigorifique.

- Extraction mécanique par gaine avec hotte aspirante, protection mécanique par barrière, cloison, bardage.

1.5 Rétention

La capacité de rétention doit être étanche aux produits qu'elle pourrait contenir et résister à l'action physique, chimique et thermique desfluides et doit être équilibrée à la pression atmosphérique·par des soupapes. Un évent sera adapté et dimensionné pour égaliser la cuve à la pression atmosphérique et dimensionné pour éviter toute surpression (aucune obturation ne doit être possible).

Un bassin ou cuve pouvant recevoir simultanément des solutions ammoniaquées et de l'ammoniac liquide pur ; il est conseillé de séparer les 2 sourcesafin de ne pas mettre en contact direct l'ammoniac liquide avec l'eau pour éviter tous dégagements importants d'aérosol {forte réaction exothermique de l'ammoniac qui se vaporise en absorbant la chaleur de l'eau} et une réaction violente dans le bassin.

Une vanne motorisée peut être rajoutée sur la ligne de transfert d'ammoniac liquide vers un endroit confiné ou une cuve de rétention vide(absence d'eau).

Afin de réduire les dégagements directs de gaz NH3 dans l'atmosphère, il est possible de faire sortir les soupapes de sécurité par une buse immergée dans l'eau ou par d'autres dispositifs destinés à recueillir ou à neutraliser l'ammoniac (rampe de pulvérisation, tour de lavage).

Le rejet d'eau de refroidissement, de chauffage, de condensat et de dégivrage provenant des circuitsalimentant les échangeurs et appareillages dans lesquels circule l'ammoniac, ne peut être effectué qu'après avoir vérifié qu'il n'a pas été accidentellement pollué.
Ces cuves ou bassins ne comporteront aucun moyen de vidange par simple gravité dans l'égout ou le milieu naturel, sans avoir fait au préalable l'objet d'une analyse concluant à leur innocuité.

Une pompe spécifique de vidange...
tracking img