Info statistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2478 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nicolas Marsolais
(0772975)
Éthique et politique
(Groupe Lundi 12h)

Travail de session
La Fessée
[pic]

Travail présenté à :
Monsieur Frédéric Abrham

Collège Ahuntsic
Département des sciences humaines
15 décembre 2008
Introduction

Sujet choisit parmi les trois textes : La fessée.
Grand débat de société et enjeux culturel aujourd’hui, la fessée a été une approche communepour plusieurs parents envers leurs enfants pour un maintien de la discipline et un système de correction, il y a de cela une dizaine d’années et remonte avant le début du siècle. Les temps ont changés, les sociétés ont avancée intellectuellement, mais dans certaines familles le système de la fessée est resté comme moyen de correction disciplinaire infantile.
Ma question principale de ce texte :Est-ce encore moral qu’au 21e siècle la fessée soit utilisé comme moyen de correction disciplinaire ?

Sur ce sujet, il y a des exigences morales à prendre en compte. Commençons par les normes. Lorsque nous procédons à la lecture du texte, les normes sont associées directement aux partisans qui sont pour la fessée. Je m’explique. Il y a des types de normes. Elles sont sous formes deprincipes et de règles. Les personnes qui sont pour la fessée mentionnent, en parlant de l’acte lui-même : «sert à indiquer à l’enfant qu’il y a des limites à ne pas franchir»[1]. Donc cette phrase nous aide à qualifier l’acte de la fessée comme étant une règle à respecter des parents si l’enfant dépasse les limites. On qualifie aussi les normes comme étant des exigences pouvant être précisé dansdes codes, des chartes, des règles de procédure, etc. Et bien lorsque nous parlons des règles de procédure, nous pouvons donner en exemple, les règles qu’établie les parents envers son enfant des choses à faire et à ne pas faire dans la maison et une des règles pourrais être que si l’enfant commet un abus, la fessée s’impose.
Pour les valeurs, il est normal d’y associé les contre de lafessée.On qualifie de valeur des exigences positive, attrayante et motivante, donc recevoir une fessée n’est pas tout a fait attirant ou motivant. Les partisans en défaveur de la fessée croient que si un enfant commet des abus, le meilleur moyen de le ramené à l’ordre c’est de communiquer avec lui et de lui expliquer que ce n’est pas bien de faire ainsi. Donc la communication serait une valeur. Ilsmentionnent aussi que de frapper l’enfant va le mener à frapper les autres. La fessée serait donc un mauvais exemple pour l’enfant lui-même. Les types de valeur ce limite à de idéaux de vie et de société. Donc, en se moment même, en 2008, dans la société québécoise, il est mal vue un peu de donnée la fessée à son enfant, car les gens, crois que donnée la fessée est égale de battre son enfant, mais ilen est tout le contraire. Donc nous pouvons en conclure que les valeur sont associé au idéaux qui son contre la fessée et les normes au idéaux pour la fessée comme système de correction disciplinaire.

Il y a dilemme moral. Car le sujet de la fessée est très controversé. On se doit d’être en accord ou en désaccord à se sujet. Ceux qui sont contre évoquent que cela peut nuire à l’enfant, quec’est inhumain que l’on doit traiter les enfants comme des adultes et qu’il faut agir de façon psychologique pour pouvoir mettre fin à leur abus, soit de communiquer avec eux. Alors que ceux qui sont pour la fessée, croient que c’est nécessaire pour garder une bonne discipline, que l’enfant est inférieure à l’adulte et que la fessée est là pour indiquer qu’il y a une limite à ne pas franchir. Nouspouvons donc en conclure qu’avec un sujet comme la fessée, les dilemmes morales sont les pours ou les contres, les deux coté de la médaille.

Développement
À la question suivante : Est-ce encore moral qu’au 21e siècle la fessée soit utilisé comme moyen de correction disciplinaire ? Il semble simple d’y résoudre le problème moral, mais lorsque nous nous penchons réellement la moralité...
tracking img