Informations vaccinations grippe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (759 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INFORMATION SUR LA VACCINATION CONTRE LA GRIPPE
RETOUR AUX RECOMMANDATIONS D’AVANT LA PANDEMIE 2009

QUELS EFFETS INDESIRABLES ? Effets bénins
• Réactions locales (10 à 64 % chez l’adulte) :douleur, inflammation au site d’injection durant 1 à 2 jours et calmées par l’application de compresses imbibées d’alcool. Réactions générales (1 à 10 % des cas) : fièvre, malaise frissons, asthénie,céphalées, sueurs, myalgie, arthralgie survenant généralement 6 à 12 heures après la vaccination et disparaissant généralement après 1 à 2 jours, sans traitement.

POURQUOI SE FAIRE VACCINER ?Recommandations Grand Public
• •

Pour éviter les complications : Personnes âgées de 65 ans ou plus Enfants à partir de l’âge de 6 mois et adultes, y compris les femmes enceintes, atteints de maladieschroniques et présentant des facteurs de risque pour la grippe saisonnière
(ALD) : affections bronchopulmonaires chroniques (dont asthme), mucoviscidose, cardiopathies graves ou mal tolérées, drépanocytoses, diabète, insuffisance hépatique, néphropathies, sujets hémodialysés, transplantés et/ou immuno-déprimés, patients atteints par le VIH quelque soit leur statut immuno-virologique. Les personnesséjournant dans un établissement de santé de moyen ou long séjour, quel que soit leur âge. Les enfants et adolescents (de 6 mois à 18 ans) dont l’état de santé nécessite un traitement prolongé parl’aspirine.

• • •

Effets exceptionnels
• Réactions cutanées généralisée(Démangeaisons, urticaire, rash...) • Névralgies, paresthésies, convulsions • Thrombocytopénie (chute des plaquettes) transitoire• Réaction allergique avec choc possible. Très rarement :

Indications Professionnelles
• •

Pour éviter la transmission du virus : Professionnels de santé et ceux qui s’occupent des personnesdites à « risque ».

• Vascularite avec atteinte rénale transitoire, • Troubles neurologiques (encéphalomyélite, névrite, syndrome de Guillain Barré).



Salariés se déplaçant à...
tracking img