Infos manon lescaut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (325 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La première édition de Manon Lescaut date de 1731, mais suite au succès du livre, l’abbé Prévost en donna une nouvelle édition, luxueuse et illustrée, en 1753. Il procède à pas moins de850 retouches de style, et il modifie le contenu : il ajoute l’épisode du prince italien, il suggère à la fin du texte que la conduite du fils a hâté la mort du père, il supprime laconversion religieuse finale du héros.
Synthèses :
Les contradictions insolubles des deux protagonistes
En 1734, Prévost dans le Pour et le Contre (périodique) décrit ainsi ses 2protagonistes : « Un jeune homme vicieux et vertueux tout ensemble, pensant bien et agissant mal, aimable par ses sentiments, détestable par ses actions. Voilà un caractère bien singulier.Celui de Manon l’est encore plus. Elle connaît la vertu, elle la goûte même, et cependant elle commet les actions les plus indignes. Elle aime le chevalier DG avec une passion extrême ;cependant, le désir qu’elle a de vivre dans l’abondance et de briller lui fait trahir ses sentiments pour le chevalier auquel elle préfère un riche financier. » Cette description est unécho direct à l’ « Avis de l’auteur ».
DG éprouve un attachement irrationnel, la passion est plus forte que la raison ; il y a discordance entre l’être et le paraître. Dans la bouche de DG,Manon est constamment un oxymore, un mélange inextricable de charmes et de vices. C’est une opposition éclatante entre ce que les personnages font et ce qu’ils sont. Pour DG, lesapparences sont fausses, seule compte la vérité du cœur. La richesse et la séduction de Manon Lescaut viennent de cette ambiguïté fondamentale ; chacun d’eux est coupable et émouvant, chacund’eux est un vivant problème et l’objet d’un procès sans issue. La vérité n’appartient à personne : DG est à la fois un fou et un amant sublime, Manon, une prostituée et une ‘princesse’.
tracking img