Ingenu chap 10

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3232 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Ingénu 
chapitre XX : La Belle de Saint Yves meurt, et ce qui en arrive.

Centres d'intérêt de l'extrait :
- une scène à la fois funèbre, pathétique, et tragique
- un conte philosophique ou un roman sensible ? 

INTRODUCTION

[entrée en matière] Ce chapitre relativement long s'inscrit tout à fait dans la lenteur romanesque que Voltaire déploie dans L'Ingénu. Cette lenteur contrasteavec la rapidité de Candide et ouvre la voie à un nouveau type de roman, à une nouvelle manière voltairienne.
[décrire la situation] Mlle de Saint Yves s'étant rendue à Versailles pour obtenir la libération de l'Ingénu qui est victime d'une conjuration jésuitico politique (« l'Ordre Noir » selon Voltaire) et doit "par vertu" succomber à Monsieur de Saint Pouange (chapitre XVII). L'Ingénu , sonamant, et Gordon sont libérés (Chapitre XVIII) et alors qu'au chapitre XIX, toute la compagnie se retrouve, elle sombre dans une étrange torpeur. Le chapitre XX s'ouvre donc sur une situation dramatique, l'étrange maladie de Mlle de Saint Yves, une maladie qui ne semble avoir d'autre issue possible que la mort. Le texte est structuré par l' agonie de Mademoiselle de Saint Yves, par les séductionsjésuitiques repoussées, le décès pathétique de Mademoiselle de Saint Yves, la conversion de Monsieur de Saint Pouange « au milieu de ce spectacle de 1a mort" ainsi que par l'aveu expiré : "j'ai fait votre malheur". 
[annonce du plan]
Ce chapitre final a une tonalité tout à fait funèbre, pathétique et tragique. Il s'inscrit en cela dans une certaine tradition romanesque qui refusait, à cette époque,les conclusions optimistes...Le roman sentimental le dispute à la satire morale et religieuse.

I. Une scène statique marquée par une tonalité tragique et pathétique.
A. Une scène statique

Ici, la pire des épreuves est à la fin, une fin dès lors désespérante et pessimiste même si elle rebondit et présente une ouverture sur la carrière future de L'Ingénu.
Ce chapitre fut sans nul doutedifficile pour l'homme d'esprit, l'ironiste qui était Voltaire. Tout entier placé sous le signe de la sensibilité, il constitue chez un tel auteur une performance d'autant plus éclatante. 
- le lit de mort, un catafalque : la position centrale de Mlle Saint-Yves
- immobilité des personnages, absence des verbes de mouvement ou de déplacement, statisme du tableau
- les verbes d'état : « son frère étaità genoux »
- les compléments circonstanciels de lieu : « au pied du lit »
- le temps suspendu : rôle des imparfaits à valeur durative [« son amant pressait sa main », « il éclatait en sanglots » ] ou à valeur de répétition (valeur itérative) : « il la nommait sa bienfaitrice, son espérance, sa vie, la moitié de lui-même, sa maîtresse, son épouse » ; l'imparfait descriptif sert à figer lespersonnages dans une prostration interminable
- les métaphores descriptives : « sa main qu'il baignait de pleurs »
- une atmosphère lourde , marqué par le jeu de la synonymie presque redondante: « la tante, presque sans vie, tenait la tête de la mourante dans ses faibles bras »
- un rythme alenti, parfois interrompu par une série verbale (passé simple de l'indicatif) : « elle soupira, le regarda [...]et soudain jeta un cri d'horreur [...]elle s'écria ... »
- les dialogues qui constituent un moment de réflexion (à valeur délibérative, donc) permettent de prolonger la scène observée
- une scène familiale, un point de vue panoramique (globalisation des sentiments) : « elles portaient dans tous les cœurs l'effroi et l'attendrissement », « tous les assistants », « tous se réunissaient » ...
-l'état d'accablement des personnages figés dans une même posture de recueillement et d'admiration

B. Une scène pathétique, tragique

- une scène macabre, une atmosphère sinistre, lugubre 
- une tristesse poignante chez tous les personnages
- isotopie lexicale de la pitié, de la déploration, des sentiments de compassion
- béatification de l'héroïne : rôle des superlatifs « la plus...
tracking img