Initiation a l'economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 71 (17502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Initiation à l’Economie - Année 2004-2005

Pierre-Noël Giraud

Chapitre 5. A quoi sert la finance? L’histoire de Zaccaria, négociant génois

Ce chapitre est une version modifiée d’un chapitre introductif de « Le commerce des Promesses. Petit Traité sur le Finance Moderne » P.N. Giraud, Seuil 2001. Son style de rédaction, volontairement « grand public », diffère donc de celui des autreschapitres de ce cours.

1. Le problème de Zaccaria

En 1298, un négociant génois, Benedetto Zaccaria1, identifie une affaire potentiellement très rentable. Il sait qu’un stock d’alun2 de 20 tonnes est à vendre à Aigues-Mortes et que l’alun est actuellement très demandé à Bruges, dans les Flandres, où l’industrie textile florissante en fait grande consommation. Pour simplifier et ne pas, à cestade, imbriquer les questions monétaires et financières, supposons qu’une seule et même monnaie constituée de pièces d’or, les ducats, soit utilisée en Méditerranée et dans les Flandres. Zaccaria est propriétaire d’un seul bateau et dispose des informations suivantes. Il sait que 20 tonnes d’alun se vendaient couramment environ 2 000 ducats à Bruges ces derniers mois. Ayant approché le propriétaire dustock d’alun à Aigues-Mortes, il sait pouvoir l’acquérir pour 1 000 ducats. L’opération durera trois mois: deux mois de transport maritime, un mois pour ramener l’or de Bruges à Gênes, par la voie terrestre, beaucoup plus sûre. Se tenant informé, auprès des autres marchands génois, des fortunes de mer sur la route MéditerranéeFlandres, il évalue (évaluation nécessairement grossière) que l’effetconjugué des tempêtes et des pirates provoque une perte moyenne de 10 % des navires. De son côté, la route terrestre qu’empruntera l’or au retour ne présente un risque de perte (vol par des bandits de grand chemin) que de 5 %, toujours très approximativement. S’il parvient effectivement à vendre l’alun à Bruges pour 2 000 ducats, il est en mesure de calculer ses probabilités de pertes et de gains.Mais rien ne dit qu’au bout de deux mois, durée

Cerna

71

Initiation à l’Economie - Année 2004-2005

Pierre-Noël Giraud

du voyage maritime, le prix de la cargaison d’alun à Bruges sera de 2 000 ducats. En fonction des activités des autres marchands qui font converger l’alun vers Bruges et de la demande d’alun à Bruges, le prix pourra varier, dans les deux sens. Zaccaria prend doncaussi un risque de variation du prix de l’alun. Dans ce cas, la variation des prix peut lui être favorable ou défavorable. Aussi Zaccaria doit-il compléter son évaluation des risques de transport par celle du risque de prix. Mais tout cela reste approximatif: Zaccaria ne dispose pas de statistiques très précises sur les risques de transport, ni sur les prix passés de l’alun à Bruges, ni sur lesévénements susceptibles d’affecter ces prix quand il livrera. Prenant trois risques (de mer, de transport de fonds, de prix), qui sont tous trois élevés et, de plus, difficiles à évaluer, il ne décidera de se lancer dans cette aventure que si le gain espéré lui procure une rentabilité de son capital très supérieure à un usage alternatif moins risqué: faire du commerce de proximité par exemple, oul’investir dans l’immobilier à Gênes.

1.1 Les fonctions de Zaccaria S’il décide finalement de risquer cette opération avec son propre bateau et ses propres capitaux, Zaccaria est en réalité bien plus qu’un négociant : • • C’est un investisseur: il investit son propre or. C’est aussi un armateur. En tant que tel, il se livre à une activité «productive», le transport. • • C’est un convoyeur de fonds(autre activité «productive»). Il est également son propre assureur: il assume le risque d’une perte en raison d’une fortune de mer ou d’un vol. • Enfin, c’est un spéculateur car il a acheté une marchandise sans connaître le prix auquel il pourra la revendre. Selon la définition très généralement acceptée, la spéculation consiste à acheter (respectivement vendre) quelque chose dans le seul...
tracking img