Injustice sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1597 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier de lecture sur Candide, de Voltaire.

A - Qu’est ce qu’un conte philosophique ?
1 – Les caractéristiques du conte dans l’œuvre.
( l’exotisme : - Candide voyage à travers deux continents : l’Europe et l’Amérique. Il passe n notamment en Hollande,à Lisbonne, au Paraguay, au pays d’Eldorado, au S Surinam, en France, à Venise et à Constantinople.
- On trouve des personnages comme dans les contes orientaux : le derviche, « qui passait pour le meilleur philosophe de Turquie » (chap. 30)
- L’Eldorado, qui est annoncé comme une utopie : « Ilvalait mieux rester dans le paradis de Dorado » (chap. 24)

( le surnaturel : - L’âge du vieillard de l’Eldorado est invraisemblable : « Je suis âgé de cent s soixante et douze ans » (chap. 17)
- « Les rues pavées de diamants » et « les fontaines de liqueur » semblent également peu réalisables. (chap. 17-18)- Enfin, il y a aussi la présence de moutons volants en Eldorado (chap. 17-18).

( l’invraisemblance : - Les miraculeuses résurrections de différents personnages comme C u Cunégonde ou Pangloss : « C’est vous, lui dit Candide, vous vivez ! » ((chap. 7), « votre sœur, que vous avez crue éventrée, est en pleine s a santée » (chap. 14)
- Des jeunes filles ont des singes pour amants : « il vit ces deux filles embrasser tendrement ces deux singes » (chap. 16)
- L’accumulation de malheurs qui arrivent à Candide. Ilassiste à une bataille, un tremblement de terre, il est aussi victime d’un naufrage. « après tant de désastres » (chap. 30)

( le registre comique : - Il y a tout d’abord la présence de comique de caractère pour l e le personnage de Pangloss. Voltaire utilise entre autre l’ironie aafin de rendre ce personnage ridicule : « le plus grand p h philosophe de la province et par conséquent, de toute la T e Terre »
- On trouve du comique de situation par exemple lorsque Candide et Cunégonde sont d’abord surpris par l’inquisiteur (chap. 8), puis par le jésuite (chap. 9).- En dernier point, on remarque un comique de mot, à propos du nom de la fonction de Pangloss. On lui attribut la prétention de tout savoir alors que c’est faux.

( l’aspect caricatural des personnages : - La gentillesse de l’anabaptiste Jacques est e x exagérée quand il estconsidéré comme « le m e meilleur des hommes » par Candide ( chap. 6)
- Pangloss est lui aussi une caricature dans le sens où sa confiance est aveugle dans la doctrine de Leibniz alors que Voltaire nous démontre clairement qu’elle est fausse. « Je suis toujours de mon premier sentiment » (chap. 28). Demême que Pangloss, Martin est lui aussi enfermé dans sa vision dogmatique.
- Enfin, le baron est une caricature des noble de l’époque et entre autre de leur égocentrisme quand il est qualifié d’ « un des plus puissants seigneurs » (chap. 1).

2- Le sens philosophique de l’œuvre.
A/ La cible de la critique : L’optimisme de Leibniz
Gottfried Wilhelm von...
tracking img