Institutions internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3244 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Actu n°1 : UNESCO Livre « Histoire de l’Unesco » de C. Maurel L‘Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture est appelé monstre tentaculaire; elle suscite critique, mépris et indifférence. Problèmes structurels qui affectent l’institution depuis 1945 :  - Difficulté à définir des orientations claires - Un organigramme complexe et pesant - Un budget limité - Unedépendance par rapport aux Etats membre et par rapport à l’ONU qui entrave son autonomie. Au sortir de la IIème Guerre Mondial, les fondateurs de l’ONU étaient d’accord pour créer une agence vouée à favoriser « le maintien de la paix en encourageant la connaissance et la compréhension mutuelle des nations. Les avis divergeaient dès qu’il fut question de définir l’avenir de l’ONU. Plusieurs conceptions :- Conception française : Ressusciter l’institut international de coopération intellectuelle créée en 1924 dans le cadre de la SDN. Nb : on ne peut comprendre l’ONU qu’avec les bases de la SDN. - Conception des Etats-Unis et du Royaume Unis: Elle se voulait moins élitiste et plus tournée vers l’éducation des masses grâce notamment aux techniques modernes de communication. ⇨ On a aboutit à uncompromis: Trouver une solution qui satisfasse à la foi la conception élitiste et à la foi la conception de l’éducation de masse. Nb : La France conservera son influence à l’UNESCO car des personnalités françaises particulièrement brillantes ont participé aux travaux de l’Unesco (Léon Blum, René Cassin, Lucien Fèbvre, Frédéric Joliot-Curie, Claude Lévi-Strauss, Jacques Maritain, François Mauriac). Unefois créé l’Unesco est traversé par les courants divergents: plan politique avec deux opposition successives: 1ère : opposition Est-Ouest (guerre froide) 2ème: opposition Nord-Sud (toujours présente aujourd’hui). Conclusion: L’Unesco tente de favoriser à la foi l’émergence d’une culture mondiale unique (tel que pensait Julian Huxley) et de préserver la diversité des cultures tel que l’affirmaitRené Maheu. Actu n°2 : Canada Le Canada était candidat (tout comme l’Allemagne) à l’un des deux sièges de membre non permanent au conseil de sécurité des nations unies. Mais après deux tours de scrutin le pays a dû se retirer car le premier siège était occupé par l’Allemagne et le deuxième siège se tournait fortement en faveur du Portugal.  Cet échec est qualifié d’«Humiliation diplomatique » car leposte mesure l’influence qu’a un pays dans le monde. Plusieurs facteurs ont conduit la Canada à échouer : - Son absence fréquente  - Sa timidité dans la lutte contre les changements climatiques (pourtant dossier majeur de l’ONU) - Son soutient sans nuance a l’Israël qui a déstabilisé les pays arabes. - A concentré son aide du coté de l’Amérique Latine et s’est attiré le mécontentement des paysafricains. Actu n°3 : Soudan & Conseil de Sécurité Observation et constat du Conseil de Sécurité de l’ONU: Pour le soudan : l’ONU juge le calendrier du referendum au Soudan ambitieux mais réalisable. Le scepticisme règne concernant la tenue de ses scrutins en Janvier 2011 et la délégation du Conseil de Sécurité pense que le pari est réalisable. Des délégations de l’ONU se rendent à l’étranger (dansdes pays difficiles) et font un rapport à l’ONU pour tenter d’aider ces pays. Actu n°4 : Autres Institutions internationales - OMS (organisation mondiale de la santé) On en a beaucoup parlé avec le virus H1N1 qui a été un scandale car conflits d’intérêt. L’OMS a présenté à Genève le 13 Octobre les grandes lignes de son plan mondial « Halte à la tuberculose ». - L’objectif du millénaire pour ledéveloppement (OMD) prévoit de réduire le nombre de malades de la tuberculose, diviser par deux le nombre d’infectés et diviser par deux le nombre de décès. Mieux encore, l’organisation voudrait d’ici éradiquer la tuberculose dans le monde.

Actu n°5 : L’OTAN
Les 19 et 20 Novembre prochain à Lisbonne les dirigeants des pays de l’OTAN se réuniront pour décider si l’OTAN doit bâtir une réforme...
tracking img