Institutions po

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1144 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Début de la période Féodale et début des violences Féodales. On trouve des roturiers libres qui s’engagent dans l’armée et des roturiers libres astreins d’effectuer un service militaire. Il y a des mercenaires qui vendent leurs services entre les royaumes. Les seigneurs se battent envers les contrés voisines enfin de réglé leurs différents (un tel est passé devant lui a l’église, pour agrandirleur territoire). Il n’y avait pas de code de guerre. Ainsi, les guerres pouvaient se passé en pleine période de récolte. A cette époque les guerres privées sont plus meurtrière que la lèpre. De tel fléau vont interpeler l’église.
313 après JC, un empereur se convertie au catholicisme. L’église catholique va s’inspiré de l’empire romain, et accroitre sont nombre de membres. L’église tente d’imposéla trêve de dieu (interdiction de se battre pendant une période donnée). Paix de dieu = avoir sa bénédiction. Interdiction de se battre : (pendant les fêtes religieuse et Mercredi soir au lundi matin). La peur de l’enfer ne limite pas plus que sa les guerres.
I) La reconquête du pouvoir monarchique
Le roi de France va se positionné comme le garant de la paix et du bien commun.

1) Les mesuresroyales à l’encontre des guerres privées
Philippe Auguste va réagir le premier aux guerres privés 1180-1223. Il va créer la 40ène le Roi (Mesure royale (ordonnance = texte législatif)) Interdit de généralisé les conflits par solidarité familiale. Les seigneurs qui veulent attaquer un autre qui a attaqué un membre de sa famille, doit attendre 40 jours avant le début des hostilités. Louis XVIII,St Louis, Philipe III de hardis, … vont émettre des lettres de sauvegarde, afin d’aider certain individus à des protégés du roi. St Louis (1226-1270) va interdire les guerres privées et les duels sur le royaume de France. Les mesures qu’ils prennent vont avoir un effet très limité.
Entre le XIIème XIIIème siècle certaine ville vont se reconstruire.
2) Rapprochement royale vers les citadins
Chutede l’empire romaine. Se qui entraine une perte du marché de tous l’empire. Les francs arrivent sur la France gallo-romaine mais ne s’installe pas dans les grandes villes (ex : Lyon). Ainsi dans les campagnes ont une vie reculée. A partir du Xème siècle, peut être du a un redoux climatique ou de bonne récolte, il y a moins de mortalité infantile et il y a une croissance démographie. Lapopulation va s’approché des cités les moins peuplés (petit village) mais aussi s’approche des châteaux. Il y a aussi un gros progrès technique. Se qui permet de mieux travaillé la terre (production agricole optimisé). Il y a donc une apparition d’excédent qui va être vendus par la suite. Les villages vont s’enrichir. Cette population maintenant enrichie gagne en pouvoir, maintenant elle va demander sontindépendance. La réaction du seigneur à étais mixte. La première réaction à étais positive, le seigneur a donc laissé la population s’autogéré. La deuxième situation est que le roi voulu reprendre le contrôle. Il y a eu des apparitions de conflit interne. Philippe Auguste dans sont propre domaine va accorder de la liberté mais explique que c’est lui le roi. Mais dans d’autre seigneurie, lasituation n’arrive pas à se stabiliser. Le roi accorde donc sa protection au village. Ainsi, le pouvoir du seigneur perd de l’influence. Le roi va venir faire des propagandes dans les cités. La population jusqu'à la révolution, elle aime son roi.

1) fin des guerres privée
2) profite renouveau urbain
3) faire de la propagande
Philippe Auguste propose une nouvelle loi «si un seigneur n’a pas dedescendant, ce dernier récupère la seigneurie ». Cette nouvelle loi lui permet de récupérer beaucoup de terre.
Quand a Philippe Lebel utilise l’argent pour soudoyer les seigneurs. Il emprunte donc de l’argent à un groupe templier et leurs demandent de plus en plus d’argent sans jamais leurs restituer. Puis les élimines ou les expropries. (Ex : Jaque de Mollet, qui hurlent sur le buché qui maudis le...
tracking img