Integration des personnes handicapées dans le milieu hospitalier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1208 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’intégration des personnes handicapées dans le milieu hospitalier

Introduction

I – Choix du sujet d’étude
1. Présentation du thème
Nos expériences personnelles (travail dans le milieu hospitalier et auprès de personnes handicapées ou autiste) nous ont amenés à nous poser la question de l’intégration des personnes handicapées dans le milieu hospitalier. De plus, ce thème est un sujetd’actualité.
* Les patients handicapés sont-ils considérés de la même manière que les autres patients ?
* L’intégration est-elle la même ?
* L’approche de l’équipe médicale est-elle différente face à un patient qui présente un handicap ?
2. Question de départ
Sujet d’actualité.
L’intégration des personnes handicapées dans le milieu hospitalier.
3. Littérature non spécialiséeNous avons pu trouver les textes dans les médias.
Source | Auteurs | Experts mobilisés | Arguments/Justifications |
Rue 89 : blog du journal libération (journal de gauche) | Jeanne Debats | Ecole, éducation nationale | C’est le lieu de la non-intégration. Le rôle de l’état est d’intégrer, il ne remplit pas entièrement ses fonctions. |
F.N.A.P.S.Y (Fédération des associations de patients enpsychiatrie)U.N.A.F.A.M. | Paul Machto (psychiatre et psychanalyste) | Loi sur les soins sans consentements en psychiatrie | Imposture, illusion, régression |
Le canard enchaîné(politiquement indépendant, même s’il a une sensibilité de gauche) | | GouvernementEsat (Etablissements et Services d’aide par le travail) | Volonté de réduire les dépenses, cherche « à faire des économies sur le dos deshandicapés ». Il essaye de le faire discrètement.Refuse que le gouvernement fasse des économies au détriment des personnes handicapées. |
Pharmaceutiques (la référence du secteur pharmaceutique) | Julie Wierzbicki(journaliste) | Ministère de la SantéMarina Carrere d’Encausse (médecin et journaliste). | « 2011, année des patients et de leurs droits ». Renforcer la lisibilité et la visibilité desdroits des patients. Donner plus de place aux patients dans les instances de santé.La relation soignant-patient n’est plus du tout la même qu’il y a quarante ans. Les médecins sont beaucoup moins proches de leurs patients. |
| | | |

En lisant ces articles nous pouvons voir que généralement dès que l’on parle de handicap et d’intégration on nous répond : « droits des patients ». Cetteapproche juridique est issue d’un modèle du droit qui est omniprésent et qui vient réguler toutes les relations sociales. On observe de nos jours une judiciarisation de toutes les pratiques.
Le Ministère de la Santé insiste sur le caractère proactif des patients, c’est-à-dire qu’ils sont eux-mêmes acteurs de leurs soins.
Il y a une redondance dans la manière de considérer le patient, le soin etles relations à l’hôpital qui substitue ce qui avant était de l’ordre des pratiques individuelles des soignants et de leurs responsabilités individuelles pour des rapports juridiques.
Lorsque l’expert mobilisé n’est pas le Ministère de la Santé, nous mouvons voir qu’en règle générale il y a insatisfaction pour ce qui est de l’intégration des personnes présentant un handicap. L’état ne remplit passon rôle d’intégration, on parle d’imposture, d’illusion, de régression.
De plus nous pouvons voir que certains experts remarquent aussi le fait que les relations entre les patients et les soignants ne sont plus les même de nos jours qu’il y a plusieurs années. Ce changement viendrait peut-être de la judiciarisation des rapports à l’hôpital par exemple.
Se pose donc la question de savoir sicette réponse juridique constamment donnée pas les politiques est la seule réponse et la plus efficace qui peut être donnée à la question de l’intégration des personnes handicapées dans le milieu hospitalier.
II – Etat des connaissances sur le sujet
1. Présentation du contenu des articles scientifiques
2. Analyse sociologique
• Alain Blanc, Handicap et insertion professionnelle : égalité...