Integration

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1179 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Liban:

Capitale: Beyrouth
Population: 4,0 millions (est. 2009)
Langue officielle: arabe (de jure)
Groupe majoritaire: arabe libanais ou leventin du Nord (93,7 %)
Groupes minoritaires:  kurde kurmanji (4,9 %), arménien (4,9 %), arabe syrien (2,5 %), arabe égyptien (1,7 %), chaldéen néo-araméen (0,5 %), français (0,4 %), arabe irakien (0,3 %), espagnol (0,3 %), araméen (0,1 ), anglais(0,1 %), grec, italien, turc, portugais et assyrien néo-araméen
Système politique: république parlementaire 
Articles constitutionnels (langue):   art 11 de la Constitution modifiée en 1990
Lois linguistiques: décrets nos 9099 et 9100 du 8 janvier 1968; décrets nos 2150 et 2151 du 6 novembre 1971; Plan de restructuration du système éducatif de 1994.

La république du Liban (correspondant à laprononciation [loubnân] en arabe) est un petit pays de 10 452 km², soit l’équivalent d’une surface trois fois moindre que celle de la Belgique et de deux fois moindre que celle d'Israël (20 770 km²); sa longueur est d’environ 250 km sur 40 km à 70 km de largeur. Le pays est limité nord et à l’est par la Syrie, au sud par Israël (Palestine) et à l’ouest par la Méditerranée.
Le relief du Liban estformé à l’ouest par une chaîne de montagnes — les monts Liban —, qui domine une étroite plaine côtière, et à l’est par une seconde chaîne de montagnes parallèle à la première : l'Anti-Liban adossé à la Syrie et le mont Hermon au sud; entre les deux, s’étend le haut plateau de la Békaa
Le nom du Liban (en arabe Loubnân) vient d’un mot araméen signifiant «la montagne Blanche», c’est-à-dire celuide sa chaîne de montagnes toujours enneigées: les monts Liban, désignés aussi par l'expression la Montagne. La capitale, Beyrouth, compte plus d'un million d'habitants. Les villes importantes sont les suivantes: Tripoli (200 000 hab.), Saïda (100 000 hab.), Tyr (70 000 hab.), Nabatieh (15 000 hab.), Baalbek (env. 20 000 hab.), Zahlé (30 000 hab.), Jounieh (100 000 hab.).
2.3 Les clivages religieuxLe Liban est un pays multiconfessionnel. Dans cette région du Proche-Orient, le Liban est certainement le pays qui connaît la plus grande diversité religieuse. Les Libanais professent surtout des religions musulmanes et chrétiennes. Mais les communautés confessionnelles sont au nombre d’une vingtaine (officiellement 17), lesquelles disposent d’une existence juridique. Chacune de ces religionsrelève d’un droit privé spécifique appliqué par des tribunaux religieux; d'ailleurs, sur la carte d'identité d'un Libanais, la religion de celui-ci est inscrite. 
Chez les musulmans (environ 60 % de la population), on distingue les chiites (35 %), les sunnites (23 %), les druzes (5 %) et les alaouites (1 %). 
Chrétiens catholiques | Chrétiens non catholiques | Musulmans |
Maronites
Grecscatholiques
Arméniens catholiques
Syriaques catholiques
Catholiques latins
Chaldéens catholiques | Grecs orthodoxes
Arméniens orthodoxes
Syriaques monophysites
Assyriens 
Protestants
Coptes orthodoxes
Chaldéens orthodoxes | Sunnites
Chiites
Druzes
Alaouites   |

| |

3.5 La guerre civile de 1975-1989
La guerre civile fut déclenchée le 23 avril 1975 et opposa d’abord lesphalanges chrétiennes et les Palestiniens, puis, à partir du mois d’août, les milices islamo-progressistes alliées aux Palestiniens. Une première intervention syrienne en 1976 tenta de contenir les Palestiniens. En 1978, Israël s'installa dans le Sud, mais son armée dut céder la place à une force d'interposition des Nations unies (FINUL). Restant sur place jusqu'en 1984, cette dernière ne put empêcher lanouvelle intervention israélienne de 1982 (opération «Paix en Galilée»), au cours de laquelle Beyrouth fut assiégée et l'OLP décimée.
La Syrie intervint à nouveau en 1983 contre l'OLP dans la partie ouest du pays (siège de Tripoli). Ils contrôlèrent 60 % du territoire et occupèrent une position de force: les forces syriennes, dénommées pax syriana, semblèrent préférables à la continuation de la...
tracking img