Intelligence economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2622 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES FONDEMENTS DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
Dr M.DAHMANE
1. L’ETYMOLOGIE DE L’INTELLIGENCE
Le concept d’intelligence a de multiples significations :
Il reprend le sens du latin classique « intelligentia » : faculté ou capacité de connaître, de comprendre ;
Depuis le 16ième siècle, il signifie également une relation secrète entre des personnes
Dans la languefrançaise, cette signification s’est ensuite perdue, mais on en retrouve l’idée dans l’expression « être en intelligence avec quelqu’un »
On distingue par ailleurs deux formes d’intelligence :
L’intelligence cartésienne ou le logos ;
La ruse ou la métis des grecs. C’est une forme d'intelligence et de pensée qui implique un ensemble d'attitudes et de comportements combinant le flair,la sagacité, la prévision, la souplesse d'esprit, la feinte, la débrouillardise, l'attention vigilante, le sens de l'opportunité, des habiletés diverses, une expérience longuement acquise. Ce type d’intelligence s'applique à des réalités mouvantes, ambiguës, ne se prêtant ni à la mesure précise, ni au raisonnement. 2.INTELLIGENCE ET MANAGEMENT
Le Concept d’intelligence aété repris dans un contexte de management pour donner lieu aux significations suivantes :
L’intelligence se situe au sein du processus de décision comme étant la phase de recherche des opportunités ou conditions qui appellent et sollicitent des décisions (Simon, 1960) ;
L’intelligence est l’aptitude à établir des rapports signifiants entre des signes (Le Moigne, 1979) ;L’intelligence permet la créativité stratégique (Marmuse, 1996).
En Conclusion
En somme la pétrification du concept d’intelligence au moule de la langue et du management a permis de le charger des sens suivantes : la capacité, la relation, la création de sens, l’information, la qualité.
C’est la compréhension de la richesse du terme intelligence qui va nous permettre de mieuxappréhender le concept plus spécifique d’Intelligence économique IE.
3. LES ORIGINES DU CONCEPT D’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
En fait, les premières approches de l’IE remontent jusqu’en 1958 (Luhn). Selon cet auteur
_« tout système de communication servant à la conduite des affaires, au sens large, peut-être considéré comme un système d’intelligence. La notion d’intelligence peut être définie, dans unsens général, comme la capacité à appréhender les interrelations entre des faits disponibles de manière à guider l’action vers un but désiré ». _
Notons trois éléments dans cette définition
La relation système de communication/système d’intelligence ; Capacité à appréhender l’interrelation entre les faits ;
Le lien entre l’intelligence et l’action
Toutefois,l’approche moderne de l’IE apparaît en 1967 (Wilensky sous le nom d’intelligence organisationnelle. Il la définit comme
« le problème de rassemblement, traitement, interprétation, et diffusion de l’information (...) nécessaire au processus de prise de décision ».
Il distingue trois catégories d’intelligence :
C’est de là que se sont constitués les ingrédients fondamentauxde l’IE les pratiques d’influence, la détection des menaces et des opportunités, mais aussi des forces et faiblesses de l’entreprise, la protection du patrimoine de l’organisation, les réseaux.
*4. Variantes terminologiques anglo-*saxonne et francophone
L’Acception française d’Intelligence économique est plus large que celle des termes :
Business intelligence, Competitive intelligence,Economic Intelligence, ou Strategic Intelligence qui sont généralement traduits par le concept de veille stratégique.
Ainsi le concept anglo saxon intelligence est traduit en français par le terme de veille.
strategic intelligence**,
auxquels correspondent en français :
la veille stratégique,
concurrentielle,
technologique,
commerciale
Notons toutefois que le terme...
tracking img