Internationalisation des echanges et mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3735 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION (Thème –Internationalisation des échanges et mondialisation) Sujet : Ln et n d s p y e d v l p me t d n l é h n e ’s ro i i e as n é e p e n a s e o s ca g s internationaux nuit-eeàlmp i a se p y d v l p s l ’ l d n l as ée p é ? l e o s o CORRIGE
Les multiples délocalisations de sites industriels implantés en France qui se sont produites au cours des trois dernières années ontrelancé le débat des conséquences de la mondialisation sur l m l , en France et dans les pays développés à économie de marché (PDEM). Ces épisodes parfois ’ pi e o agités et douloureux (MétalEurop Nord, Daewoo en Lorraine) révèlent l'impuissance des gouvernements à empêcher les projets de délocalisation et de plans sociaux décidés par les firmes. Des symboles qui firent la fierté et la forceéconomique de la France par le passé (Textile, métallurgie, catr nvl …)em n pu pu er pr sv t e due ocr ne eu da l r D'où hn es aa , f et e à e l s ot ,ii s ’n cnur c vne ’ie s i s r u e cm e lu . une opinion de plus en plus courante selon laquelle la mondialisation et l'insertion des pays en développement (PED) à bas salaires dans la division internationale du travail (DIT) seraient les ennemies de l'emploidans les pays développés à hauts salaires (Doc. 1). En fait, cette insertion dans les échanges internationaux affecte doublement les PDEM : en concurrençant directement certaines de leurs productions par des productions moins couteuses ou en accueillant les délocalisations en provenance des pays développés. Li et n e P E ed P Ddn l D Tnet or n ps ovl m ict dri e n ’ sro ds D M t e E asa I ’ put ta nuee a ee en r e n i s a l s t è sn niat aussi changé de visage au cours du temps, avec notamment l'intégration dans les ’ t si a ie fn échanges mondiaux de pays à bas salaires comme la Chine ; ce qui a modifié les règles du jeu de l cag i ent nlQuelles en sont les conséquences réelles sur les structures économiques et ’ hne n ra oa é t i . sociales des pays développés ?L m nc d ds ut n de p icnen-t-elle sans distinction a eae e et cos ’ l s ocre r i m o toutes les catégories de salariés? Au final, cette nouvelle donne est-elle systématiquement préjudiciable à ’ p i ase py r hs Les PDEM ont-ip s y anr uà prr ? La concurrence des l m l dn l as i e ? e o s c l l à gge q’ y ede u PED est-elle à ce point « déloyale » qu’ f l àot r s n rt e ? Ce sont bel et bien toutes ces i a l t pi ’ pogr l ie u x e é questions qui gravitent autour du thème socialement sensible de la mondialisation des échanges et de lm l. ’ pi e o En observant l'histoire récente du commerce international et en privilégiant le cas de la France mais sans négliger l'exemple d'autres PDEM (États-Unis, Allemagne notamment), on montrera que si l'approfondissement de la DIT et l'intégration de PED au commerce mondialsont globalement bénéfiques pour l'emploi des pays riches (I), ils n'en ont pas moins pour effet d'accroître les inégalités entre gagnants et perdants de la mondialisation, à l'intérieur même du salariat des PDEM (II).

I/ L'échange international est globalement bénéfique à l'emploi des pays riches… Malgré un certain retour aux discours protectionnistes, y compris chez les fervents défenseurs dulibre échange que sont les Etats-Unis, les données statistiques confirment les conclusions des théories classiques du commerce international : le libre-échange est un jeu à somme positive ; autrement dit cau prc at l cag et ann De plus, ce jeu semble particulièrement profitable aux hqe ati n à ’ hne s ggat ip é . 1

PDEM qui réalisent entre eux l'essentiel d'un commerce internationalprincipalement intra branche, et maintiennent leur suprématie sur l'économie mondiale.
A) Un jeu à somme positive.
1). La théorie économique explique les gains attendus du libre-échange. Dans sa théorie de l'avantage comparatif, D. Ricardo montre que les nations gagnent toutes à l'échange international en se spécialisant. En effet, en concentrant leurs ressources sur les activités pour lesquelles elles...
tracking img