Internet bouleverse-t-il la politique?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1125 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Aujourd'hui les possibilités d'Internet sont très grandes. Il est devenu un cinquième pouvoir influant sur toutes les cotés de la vie de la société. L'Internet a simplifié le lien entre les forces politiques et les masses populaires. L'Internet est utilisé par des différents partis politiques où ils font leur propagande, l'Internet est l'arène des discussions des problèmes actuels, l'Internet estutilisé par les hommes politiques pour communiquer avec leurs électeurs. Et depuis il n'y a pas longtemps l'Internet est devenu un instrument puissant des technologies politiques.
Le nombre d'utilisateurs de l'Internet a atteint en 2000 environ 500 millions de personnes et dix ans plus tard c'était déjà 1,5 milliards - un quart de la population de la Terre. Et la part des Etats-Unis diminue àcause de l'augmentation du nombre des utilisateurs de la région Asie-Pacifique. A la suite de la révolution d'information une communauté globale d'information est apparue. De nombreux réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter s'élargissent à un rythme accéléré. Ces dernières années le rôle de la communication virtuelle dans l'organisation des protestations et des révolutions devient de plus enplus important. Facebook et Twitter — c'est l'instrument d'une nouvelle vague de révolutions et de mouvements sociaux. En analysant la Révolution de Jasmin en Tunisie nous pouvons démontrer le rôle de l'Internet dans la politique moderne.
Les protestations d'hiver 2010-2011 en Tunisie dites «la révolution de jasmin» ayant mis fin au régime autoritaire de Ben Ali sont devenues un détonateur qui aexplosé la situation dans plusieurs états de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Des manifestations antigouvernementales exigeant des changements radicaux ont eu lieu en janvier-mars 2011 en Algérie, au Bahreïn, au Djibouti, en Egypte, en Jordanie, en Irak, au Yémen, au Liban, en Mauritanie, au Maroc, en Syrie, au Soudan, dans le Sultanat d'Oman. Il y avait des tentatives d'organiser desprotestations au Kowait. En Libye, une guerre civile s'est éclatée. La particularité de quasiment toutes les manifestations populaires dans les pays de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient c'était l'utilisation active de l'Internet et notamment des réseaux sociaux par les manifestants pour mobiliser les masses populaires, pour coordonner leurs actions, informer la communauté internationale sur lesdernières actualités.
Les évènements les plus importants de la révolution tunisienne se déroulaient simultanément dans les rues et sur les sites Internet.La particularité principale de cette révolution c'était l'utilisation de Facebook et de Twitter, où les manifestants diffusaient les actualités et organisaient des protestations, c'est pourquoi on appelle parfois cette révolution «la révolution Twitter».Les évènements en Tunisie pour beaucoup de monde ont été une surprise : La Tunisie était le pays le plus riche du continent africain après l'Afrique du Sud. Pendant que Ben Ali était au pouvoir, le PIB tunisien est triplé, le nombre de pauvres a diminué de 10 %, et les performances de l'espérance de vie, de la mortalité enfantine, du niveau de l'éducation, du développement du système de retraiteétaient les meilleures dans le monde arabe.
Le suicide par immolation du marchand Mohamed Bouazizi a déclenché des actions massives. Des manifestations dont les participants réclamaient la baisse des prix et des emplois ont commencé le 18 décembre 2010.
Les étudiants de la faculté de droit ont été les premiers qui ont organisé des manifestations. Plus tard, d'autres étudiants ont soutenu lesprotestations en organisant des manifestations devant leurs établissements. La police a tenté d' étouffer les contestations et dans de nombreuses échauffourées plus de 40 personnes sont mortes.
Depuis ce moment-là les messages parlant de la situation en Tunisie avec des photos et des vidéos commencent à apparaître sur Facebook dont 16 % de la population de la Tunisie sont les utilisateurs (le...
tracking img