Internet de crises

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7418 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Master sécurité et gestion des risques

L'internet de crises

Encadré par:

Mr. BENBRAHIME

Réalisé par :

Mr. JAKI MAROUANE
Mr. NASSIRI TARIQ
Mr. AMHAOUCH DRISS
Mr. AMRAOUI MOHAMMED
Mll. EL KOUMMI ASMAA
Mr. EL KODRI AZIZ
Mr. MOUNTASSIREL HABIB
Mr. KANOUFI EL MEHDI

Année universitaire : 2010 - 2011

[Sélectionnez la date]

Plan du travail
Introduction

Partie I - Crises et internet: Deux phénomènes en pleine évolution

1)- Définition et origine d'une crise
a) L’apparition d’une crise : différentes origines
b) Une origine Interne
c) Le cas particuliers des rumeurs et légendes urbaines

2)Evolution des crises et de la communication de crise

1) Les sources de crises
2) Les rumeurs et La désinformation
3) La communication dans la crise

Partie II- Les enjeux d'internet pour les entreprises
A- un nouvel environnement à fort potentiel
1) De nouvelles contraintes
2) Des enjeux commerciaux
3) Au pays du net, le client est roi

B - Internet et le commerceélectronique « Business to Business »

1- Les enjeux de l’utilisation d’Internet dans le rapport « B to B »
2- Le commerce électronique sur Internet
3- les Enjeux de l'internet pour les Entreprises : économies,  compétitivité et  capacités de développement

Conclusion


Introduction

Les entreprises évoluent dans un monde de plus en plus complexe et incertain : leurenvironnement bouge sans cesse, elles doivent répondre aux exigences des investisseurs, des clients, des salariés, mais également faire face aux assauts des activistes, dont les actions sont de plus en plus médiatisées. Et l’arrivée d’Internet a encore compliqué la donne : à la fois outil de communication et véritable contre-pouvoir, les entreprises n’ont pas encore intégré Internet de manière efficacedans leur communication de crise. Elles ont compris les enjeux d’Internet en terme de productivité, de vente, de relation avec l’ensemble de leurs partenaires mais pas en communication de crise.

L’Internet est un lieu où règne le « flou artistique » : des rumeurs y naissent, la
désinformation est devenue monnaie courante, les groupes de pression s’y organisent pour monter des actions de plusen plus médiatiques. Beaucoup d’ entreprises restent absentes du web alors que leurs détracteurs s’emparent du réseau dès les premières heures qui suivent la crise.

Lorsqu’elles y sont présentes, les entreprises utilisent Internet de façon très limitée et contrôlée. La communication se réduit souvent à la diffusion d’un simple communiqué de presse, ou quelques lignes sur la page d’accueil dusite officiel. Il y a un décalage entre le fonctionnement de l’entreprise (très hiérarchisée) et la réalité d’Internet. Pourtant, grâce à Internet, elles ont à disposition un moyen inédit de pouvoir non seulement anticiper la crise (grâce à un site web caché par exemple), mais également de s’adresser de manière très réactive à toutes leurs cibles.

Mais les entreprises n’ont pas compris lalogique de réseau d’Internet : les grandes entreprises préfèrent se rassurer derrière des processus plus « radicaux » pour faire cesser une crise (par exemple : intenter un procès contre ses « détracteurs ») au lieu de comprendre que les détournements de publicités, les sites contestataires, et même la révélation de certaines informations sur ce média, font partie de la culture internet.
Finalement,Internet est bien un accélérateur de crise, car la majorité des acteurs sur le web sont incontrôlables.

Attentats du 11 septembre, affaire du sang contaminé, grèves de la SNCF, Vivendi Universal et Jean-Marie Messier, crise de la vache folle, scandale financier d’Enron, boycott des produits Danone… Les crises sont omniprésentes, et multiformes1.
Chaque crise en chasse une autre. Elles se...
tracking img