Internet et ses avantages

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1059 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rédiger un résumé du texte ci-dessous au 1/5e
LA DEMOCRATIE A L’EPREUVE DU
BOULEVERSEMENT QUE PROVOQUE INTERNET

La mise en connexion généralisée de terminaux isolés contribuera- t-elle à favoriser le lien social ou atomisera-t-elle un peu plus les individus.
Qu’on le fréquente assidûment ou que, faute de l’avoir découvert, on en cerne imparfaitement le contenu, Internet donne le vertige.Pour les uns, il va régénérer les liens sociaux et réveiller les sociétés occidentales repliées sur elles-mêmes. Pour les autres, il risque de faire définitivement basculer dans le cauchemar autiste. Prométhée ou Big Brother ?
Indéniablement, le réseau Internet procure une certaine ivresse à ses utilisateurs. Se connecter, c’est se prendre pour une sorte d’Ali Baba égaré dans une caverne virtuellebourrée de secrets et d’images. L’impression d’ubiquité ajoute encore au charme d’Internet. Chacun peut donner son avis sur tout par l’intermédiaire des forums (ou newsgroups …) organisés spontanément sur des thèmes d’une extrême diversité.
Pourquoi ne pas se transformer en éditeurs d’informations et proposer la consultation de ses œuvres complètes ? Les libertaires de tout poil y trouverontaussi leur compte. Terre promise du piratage quelle que soit la cause servie, internet offre la possibilité de mettre en circulation des écrits censurés.
Le réseau, affirment les plus convaincus, n’est pas seulement synonyme d’ouverture d’esprit, grâce aux sources infinies de documentation pouvant être consultées, ou d’élargissement des opportunités de contact avec autrui puisque les messageriesélectroniques sont incomparablement plus pratiques et moins onéreuses que le téléphone. Son développement préfigure une nouvelle forme de communication démocratique (chacun peut prendre la parole), quasi instantanée, multidimensionnelle et capable, de surcroît, de réhabiliter l’expression écrite.
Pour autant, la croissance d’Internet ne suscite pas un enthousiasme général, un émerveillement urbi etorbi. Les réticences sont parfois très vives. Elles proviennent pour l’essentiel, mais pas uniquement, de personnes rétives à la pratique des nouvelles technologies de la communication. Ce n’est pas une raison pour les ignorer.
Les craintes qu’inspire Internet sont de plusieurs ordres. Certes, estiment les sceptiques, la mise en connexion généralisée de terminaux isolés peut rendre d’irremplaçablesservices. Mais, ce mode de communication comporte des effets pervers qui risquent à tout moment de le faire déraper.
L’utilisation d’un pseudonyme, font-ils remarquer n’est pas la meilleure garantie de sincérité des rapports qui se nouent sur le réseau. Sans compter les risques de manipulation individuelle – enfants ou adolescents peuvent en être les victimes, comme on en est inquiété auxÉtats-Unis – ou collective, par la diffusion d’informations invérifiables, de rumeurs d’autant moins maîtrisables qu’elles se diffuseraient sur un réseau planétaire livré à lui-même.
Sous couvert de tisser des liens universels, Internet atomise encore davantage les individus, accélèrent le repli sur l’univers domestique. La possibilité offerte de découvrir les musées du monde entier sans quitter sonchez-soi constitue-t-elle à coup sûr un progrès de la civilisation ? Reste à savoir si un cédérom ne pourra jamais remplacer un après-midi au Louvre ou au Palais des Offices à Florence…
Ce débat, s’il mérite quelque passion, exige néanmoins d’être posé en termes moins tranchés. « Ce qui me frappe, souligne le consultant Dominique Boullier, fondateur de la société Euristic, c’est que lorsqueapparaît un moyen de communication nouveau, le même discours idéologique refait surface.
Au début de la Citizen Band (CB), des radios locales ou de la télématique, on entendait déjà célébrer le renouveau de la démocratie et la régénération du lien social. »
Des critiques, parfois apocalyptiques, étaient tout aussi démesurées. Il faut donc se garder de toute simplification.
Au-delà d’un évidents «...
tracking img