Intervention gambetta (17 mai 1877)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1138 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intervention de Gambetta à la Chambre de députés
(16 mai 1877)
-----------------
Commentaire

Contexte :
• 16 mai : lettre ouverte de Mac Mahon à Jules Simon qui entraîne la démission de ce dernier
• 17 mai : Broglie, nouveau président du conseil. Formation d’un gouvernement de combat qui n’a pas la confiance du parlement.

Extraits de l’intervention de Gambetta, chef de file del’Union républicaine, à la chambre des députés (en majorité républicaine). Dans ce discours, qui s’inscrit pleinement dans la crise politique ouverte le 16 mai 1877, Gambetta rappelle son attachement au respect de la constitution et expose sa position quand à l’interprétation de la fonction de président de la République. Par ailleurs, Gambetta expose également son point de vue sur la dissolutionde la chambre des députés qui risque d’arriver si Mac Mahon s’obstine à former des gouvernements qui n’ont pas la confiance de la Chambre des députés.

Léon Gambetta :
• Il joue un rôle essentiel dans les débuts de la troisième république en participant en 1870 au gouvernement de la Défense nationale (pour la poursuite de la guerre) et en jouant le rôle de chef de file de l’opposition depuis1871.
• Profondément attaché à la république, il a œuvré à son enracinement avec notamment ses nombreux voyages organisés en province au début des années 1870 (« commis voyageur de la république »
• Il a joué un grand rôle dans l’acceptation par les républicains des lois constitutionnelles de 1875
• Profondément anticlérical.
• Elu Député pour Paris le 20 février 1876
•Il préside la commission du budget au sein de la chambre des députés

Problématique :
En quoi ce texte constitue une défense de la constitution par le camp républicain et expose la confiance qu’a Gambetta dans la pérennisation de la république

Plan
1) Un conflit entre monarchistes et républicains portant sur l’interprétation des lois constitutionnelles.
2) Un discours profondémentrépublicain

I – Un conflit portant sur l’interprétation des lois constitutionnelles

1) La vision de Mac Mahon

Retour sur 16 mai et vision que Mac Mahon a de la fonction de président de la République (responsabilité devant le pays et non devant le parlement ; nécessité pour le président d’avoir un gouvernement qui le suive)
( Nécessité de revenir là-dessus car Gambetta y fait directementréférence : (« ce qui figure aujourd’hui au journal officiel ») 

C’est sur ce point que Gambetta l’attaque principalement
• L.14 à 19 : « Non ! Elle n’est pas vraie, elle n’est pas vraie cette phrase que vous ont suggéré des conseillers bien connus et dans laquelle vous prétendez que vous auriez une responsabilité en dehors de votre responsabilité légale, une responsabilité au-dessus de laresponsabilité du parlement, au-dessus de la responsabilité de vos ministres, au-dessus de la responsabilité qui vous est départie et qui est déterminée, limitée par la constitution »

2) Gambetta

Selon Gambetta, cette vision de la fonction présidentielle est une surinterprétation de la fonction : « en étendant votre responsabilité au-delà des limites protectrices que lui assigne laconstitution du 25 février 1875 » (l.20-21)
( En poussant Jules Simon à la démission, Mac Mahon aurait abusé de son pouvoir

Gambetta demande donc à Mac Mahon de respecter la constitution (« nous venons vous conjurer de rentrer dans la vérité constitutionnelle » l.18-9)

Gambetta, dans ce discours, joue parfaitement son rôle de chef de file du camp républicain (cf. les « vifs applaudissements »et « vive approbation » qui parcourent le camp républicain) en invitant notamment les députés à prendre du recul sur la crise ouverte le 16 mai par Mac Mahon (l.1-5)

II – Un discours profondément républicain
1) L’affirmation de plusieurs points de la doctrine républicaine

En tant que leader républicain, il réaffirme plusieurs points de doctrine, en se référant à la Révolution...
tracking img