Interview costa gavras le couperet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1219 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un peu comme l'était Mad City **et d'autres de vos films, Le Couperet **est une analyse de notre société d'aujourd'hui. Etait-ce une nécessité d'y revenir après un film se déroulant au milieu du vingtième siècle – Amen **– et qui avait déclanché une polémique ?
La métaphore d'Amen vaut pour notre époque : c'est un film sur l'indifférence, qui parle de vrais problèmes quotidiens, et de ceux quirésistent... C'était un film très actuel. Il n'y a rien de calculé donc à ce retour à une histoire contemporaine, je n'ai pas essayé de moins attirer l'attention.
L'univers du Couperet **est à la fois réaliste et métaphorique, de par les publicités dans les décors par exemple. Le côté sombre est également contrasté par l'humour. Comment avez vous dosé ces ingrédients ?
C'est avant tout unpolar, et par définition avec ce genre, je peux en quelque sorte y faire ce que je veux, y utiliser les ingrédients de mon choix. On a la liberté de mélanger humour et drame comme on le sent, d'être à la fois réaliste et pas, etc. Ceci étant dit, c'est aussi une tragédie, et l'humour incarne une forme d'espoir qui y a sa place. Mais il ne faut pas réduire Le Couperet à un film réaliste, même si l'onen trouve une part dedans, sur la vie quotidienne du personnage par exemple, sa relation avec sa famille et avec son travail. Cela correspond un peu, et même beaucoup, aux films américains qui ont toujours abordé les problèmes de société à travers le polar dans les années 70-80, ou comme en France dans les années 50, même si la grande école reste l'américaine.
Le choix de José Garcia pour le rôleprincipal est surprenant. On ne le voyait pas forcément dans ce type de rôle. Qu'est-ce qui vous y a motivé ?
Dès le début au moment de l'écriture du scénario, nous pensions à beaucoup d'acteurs, mais le nom de José Garcia est vite devenu une évidence. Je suivais sa carrière, et j'admirais ses capacités dramatiques. D'autant plus qu'il a une ressemblance avec Jack Lemmon avec qui j'ai travaillé(ndlr, Missing – 1982) et que j'aimais beaucoup. Ses qualités comiques jouaient un rôle aussi, mais la première chose que je lui ai dit était de ne pas faire rire et laisser les situations de son personnage s'en charger. Le travail avec lui s'est montré assez facile : il a beaucoup travaillé le personnage et la très vite compris.
Pour le personnage de la femme de José Garcia, vous avez choisiKarin Viard. Son interprétation est souvent sujet à discussion dans Le Couperet. Pourquoi ce choix ?
Je cherchais à lui donner un rôle depuis quelques années, car je trouve que c'est une de nos meilleures actrices en ce moment. Elle exprime de la gravité, elle est lumineuse,... elle a tout ça. C'est une femme comme toute les femmes, et en même temps assez exceptionnelle. Je ne comprend pas dutout ceux qui n'ont pas aimé sa performance. Ce n'est pas un très grand rôle, et elle est en rupture totale avec tous les acteurs. C'est peut-être son décalage qui en a gêné quelques uns, son personnage très commun. Mais une femme de tous les jours qui s'occupe de son mari, qui ne recherche qu'un bonheur très simple.
Avez-vous vu le film Carambolages **avec Jean-Claude Brialy ?
Non, je ne croispas. Il est récent ?
Pas du tout. C'est un film de Marcel Bluval qui est construit exactement de la même manière que Le Couperet**. L'histoire est celle d'un cadre qui va tuer tous ses supérieurs pour arriver à la tête de sa société. Le plus flagrant, c'est que la fin est la même que la vôtre (attention spoiler**) : il y est arrivé, et dans la dernière image on voit un jeune cadre qui leregarde – Alain Delon – et on comprend qu'il va se faire tuer par ce jeune lui aussi rempli des mêmes ambitions.
(rires) C'est fou ! Je ne l'ai pas vu ! Bon, je vais appeler Marcel et lui demander s'il a une cassette ou un DVD...
Ca sort en Octobre (ndlr, chez Gaumont Video)
On vous voit assez impliqué dans vos DVD : commentaires audio, interviews, etc. Que pensez-vous du format ? Est-ce une...
tracking img