Interview de rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (595 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vous êtes journaliste, et à l'occasion de la sortie de son recueil poétique intitulé en Une saison en enfer, vous interviewez Rimbaud. Imaginez les questions que vous lui poseriez et ses réponses.Dossier spécial

Nous avons réussi, pour vous chers lecteurs, à obtenir un peu du si précieux temps de notre ami Rimbaud. En effet, le poète était chez un grand libraire de Bruxelles pour présenterson dernier recueil, Une saison en enfer, ce week-end. Votre journaliste préférée, Margaux Malagié, s'est rendue sur place et en a profité pour l'interviewer...

Margaux Malagié : Bonsoir,Rimbaud...

Arthur Rimbaud : Bonsoir...

M.M. : ...vous êtes ici ce soir pour présenter votre dernier recueil intitulé Une saison en enfer. Quelle en a été votre inspiration ?

R. : C'est dans marelation avec Verlaine que j'ai puisé. Les sentiments et les disputes, l'amour et la haine : rien n'est meilleur pour un poète. C'est tout ce dont j'avais besoin pour poétiquement m'épanouir...

M.M. :Justement, il me semble que durant votre enfance vous ayez eu quelques problèmes pour vous épanouir. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

R. : J'ai eu une enfance difficile, c'est vrai... Mon pèreétait absent et ma mère omniprésente. Heureusement pour moi j'ai trouvé en l'école un bon refuge ; je m'y plaisait beaucoup et j'avais de bons résultats. C'est là que j'ai fait la connaissanced'Izambard, un de mes professeurs, qui m'a aidé et enseigné énormément.

M.M. : On évoque pourtant des rebondissements dans votre jeunesse...

R. : En effet, en août 1870, en pleine guerrefranco-prussienne, j'ai fugué... On m'a mis en prison mais grâce à Izambard j'en suis rapidement sorti. Cela ne m'a pas empêché de recommencer peu de temps après...

M.M. : Oh, j'ai en face de moi un bel homme quisait s'affirmer...

R. : (Il sourit, ndlr)

M.M. : Mais pardonnez-moi, je m'égare... Ces fugues vous ont-elles été bénéfiques ?

R. : Bien entendu, Ma bohème en est tiré c'est après mon...
tracking img