Intro adhésion turquie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
ADHESION DE LA TURQUIE DANS L’EUROPE : POUR OU CONTRE ?
L'adhésion de la Turquie dans l'UE est apparue comme une perspective programmée dans d'une Europe de puissance, et ce en vertude la « promesse » faite aux Turcs dès 1963 par l'Europe par la signature d’un accord d'association sur les plans économique et commercial.
Depuis la conclusion de cet accord, cettedernière a multiplié ses actions en vue d'un rapprochement avec l'Europe. En 1987, elle fait sa première demande d'adhésion au sein de l'union européenne mais ce n'est qu'en 1999 que laTurquie accède au statut officiel de pays candidat. Elle est cependant déjà membre de l'OTAN, de l'ONU, de l'OCDE, elle fait partie du conseil de l'Europe et elle a le statut de partenaireéconomique de l'union européenne. Cependant, intégrer la Turquie au sein des nations européennes constituerait un élargissement inédit de par les caractéristiques historiques,démographiques, religieuses et politiques propres à la Turquie. Par conséquent, la Turquie a elle vocation à entrer dans l'union européenne ? Dans quelle mesure la Turquie peut-elle être rattachéeà l'Europe et quels seraient les enjeux liés à son entrée dans l'UE ? La Turquie, pays proche de l'Europe a montré dans le passé et montre encore aujourd'hui son attachement à l'Europe.Cependant, de par les rapports conflictuels qu'elle a pu entretenir dans le passé avec les Européens, et de par ses différences avec d'autres pays européens, son entrée dans l'unionposerait certains défis. En principe, ces défis devraient pourtant être surmontables pour l'union, puisqu'elle a reconnu le statut de candidat à la Turquie et reconnu sa vocation à entrerdans l'union. L’étude portera dans un premier temps sur les arguments favorables à son entrée puis sur ceux montrant qu’il serait préférable qu’elle reste en dehors de l’Union européenne.