Introduction au management

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 82 (20379 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Management

La notion de culture d’entreprise est très importante. Elle a, en effet, beaucoup d’importance sur l’efficacité et la performance de l’entreprise. La philosophie de gestion de l’entrepreneur va voir des conséquences sur son équipe et la performance de l’entreprise.
Management : décrit une fonction+les gens qui la remplissent.
C’est une discipline plutôt qu’unescience = manière de conduire une organisation, méthode de gestion des hommes dans un but déterminé. Le management est le moteur premier de l’organisation.

Manager :

- amener un groupe à atteindre un but,
- l’art de gérer des gens,
- veiller au bon fonctionnement d’une entreprise,
- organiser des personnes et des biens de manière à faire le plus de profit,
-communiquer,
- prendre des décisions, des initiatives,
- c’est une fonction, une position sociale,
- un champ d’étude,
- une discipline (=\ science : observer des phénomènes de manière répétitive pour en tirer des lois),
- un art (comme la médecine ou l’ingénierie),
- une responsabilité (le patron endosse le succès ou non de son entreprise),
- une démarche rationnelle,qqch de réfléchi,
- organisation de processus,
- le but du management : utiliser le moins de ressources possibles pour un maximum de rendement, minimiser les coûts et maximiser les rentrées,
- *Drucker : père fondateur du management (1975)

L’organisation :

- structure, hiérarchie,
- un schéma de fonctionnement,
- l’économiste :
- le sociologue :
-l’économie est influencée par tout ce qui se passe à l’extérieur, c’est une éponge qui capte des faits extérieurs et qui, par ses décisions, va influencer l’extérieur (les clients, l’environnement…) ( l’entreprise influence et dépend de son environnement.
- un rassemblement de ressources qui évolue au gré des influences externes et internes
- le management est le moteur premier del’organisation, c’est de son rendement que dépend la survie des institutions

L’organisation : l’organisation regroupe un certain nombre de personnes interdépendantes qui travaillent ensemble pour atteindre des buts communs. L’organisation est une construction modulable, à la fois dépendante et interdépendante des individus qui la composent. Elle évolue au gré des influences externes et internes.

1.Ancrage historique et cadres théoriques

Le Management envisagé comme art est une pratique qui remonte à la nuit des temps (hommes des cavernes) mais le management comme champ d’étude est une discipline assez récente (fin du 19eme). Au fil du temps, les formes d’organisation et les rapports hiérarchiques s’installent et se stabilisent de façon plus complexe.

a) l’école classique (findu 19ème – 1930)

= management directif – organiser pour produire efficacement

Taylor (ingénieur américain fondateur de l’OST) :

Taylor est obsédé par la productivité et l’efficacité (produire bcp, vite en utilisant le moins de ressources). Selon lui, les ouvriers ne sont pas motivés par leur travail mais bien par leur salaire.

Il s’appuie sur la division du travail (< taches ultrapersonnelles du taylorisme.

( Les travaux de cette école n’ont – à cette époque – pas porté leurs fruits. En effet, elle n’est pas parvenue à équilibrer les excès du modèle rationnel et à remettre en questions les principes tayloriens.
Elle a cependant contribué à une certaine humanisation des milieux professionnels.
Cette école considère encore le système organisationnel comme fermé sur lui-même.L’entreprise n’est pas perçue comme un système et encore moins comme un système ouvert sur un environnement.
L’approche de cette école est aussi universelle, tout comme celle de l’école classique : il n’existe qu’une seule manière de diriger les personnes (the one best way) car toutes les organisations se ressemblent, les activités directoriales sont identiques et tous les postes occupés...
tracking img