Introduction aus assurances

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 66 (16302 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PRATIQUES D’ASSURANCES

INTRODUCTION GENERALE

Depuis que l’homme existe, il a toujours cherché à se prémunir contre les dangers et aléas de l’existence. Il a d’abord cherché à se protéger lui-même, sa famille et ses proches, puis au fur et à mesure que l’évolution permettait l’acquisition d’un patrimoine, son logement, ses troupeaux, ses récoltes, ses biens, etc.
L’assurance s’inscrit danscette recherche ancestrale de protection. Elle est une organisation moderne et scientifique de la solidarité qui permet l’indemnisation financière de ceux qui ont été victimes de la malchance grâce aux contributions de ceux qui n’ont pas eu cette malchance.
Cette idée de permettre l’indemnisation des graves dommages que peuvent subir certains membres d’une communauté grâce à des cotisationsmodiques, car acquittées par un grand nombre de membres de cette même communauté non touchées par le même dommage, a été mise en œuvre dès les premières civilisations humaines.

Dans les pays sous-développés, l’avènement de l’assurance coïncide avec l’apparition des premières industries. Cet avènement n’a pu avoir lieu plutôt pour de multiples raisons dont les plus saillantes sont les suivantes :▪ la famille très étendue, l’entraide et l’assistance qui ont cours pendant très longtemps et qui subsistent encore dans une large mesure aujourd’hui, n’étaient pas de nature à créer un besoin de sécurité individuelle.
▪ l’urbanisation n’a réellement vu le jour qu’avec la colonisation de telle sorte que l’exode rural n’a pu se développer qu’à ce moment là et avec lui, le besoin desécurité individuelle ressenti par les habitants des villes.

Il n’y a pas de doute que de nos jours, l’industrie des assurances figure en bonne place au rang des activités économiques des pays en voie de développement. Toutefois, le développement de l’assurance n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière à cause d’un certain nombre de facteurs parmi lesquels : la faiblesse des revenus, l’étroitessedes marchés, une certaine méconnaissance et un manque de la culture d’assurance, la méfiance d’un certain public vis à vis de cette activité.

De nos jours, les assurances sont réglementées dans 14 pays de l’Afrique de l’ouest et du centre par une institution dénommée la CIMA (Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances) née du traité de Yaoundé du 10 juillet 1992.
Cette institution dontle siège est à Libreville a mis en place un code qui régit présentement, dans beaucoup de domaines, le secteur des assurances. Etant un traité international, il a une valeur juridique supérieure aux lois nationales et l’emporte de ce fait sur toutes les dispositions internes qui lui sont contraires.

DEFINITIONS

La définition juridique du contrat d’assurance serait peu significative si ellen’était complétée par la définition technique de l’opération d’assurance.
Dans sa conception juridique, l’assurance est une convention par laquelle, en contrepartie d’une prime, l’assureur s’engage à garantir le souscripteur en cas de réalisation d’un risque aléatoire prévu au contrat.
Cette définition juridique et purement contractuelle est cependant trop étroite, car, ainsi limitée, l’assurancesemble un simple pari entre deux parties. Or le contrat d’assurance n’est qu’un instrument juridique très parcellaire, qui doit être replacé dans un contexte global hors duquel il est dépourvu de sens. L’aspect juridique est ainsi complété par l’aspect technique de l’opération d’assurance.

Sous son aspect technique qui est fondamental, l’assurance est une opération par laquelle un assureurorganisant en mutualité une multitude d’assurés exposés a la réalisation de certains risques, indemnise ceux d’entre eux qui subissent un sinistre grâce a la masse commune des primes collectées.

A travers ces deux définitions qui viennent d’être données, l’assurance se révèle être en définitive une opération techniquement organisée qui repose sur des bases juridiques que nous nous proposons...
tracking img