Introduction aux relations internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION AUX RELATIONS INTERNATIONALES
 

Introduction générale

Il existe plusieurs dénominations pour qualifier les relations internationales : études internationales, affaires internationales, politique internationale, politique mondiale, politique globale, etc. Mais cette diversité des termes utilisés ne permet pas de rendre intelligible ce sur quoi porte les relationsinternationales. Au lieu de les spécifier, il semble plus judicieux, pour la définition des relations internationales, de recourir à l’origine du mot  " international ".
 
L’adjectif " international", introduit en France en 1801, a été forgé par le philosophe utilitariste Jeremy Bentham dans son ouvrage " Introduction of Principles of Moral Legislation " publié en 1789. Soucieux de dresser unetypologie de toutes sortes de droit, Bentham note que selon la qualité politique des personnes dont le droit règle la conduite, il faut distinguer entre le droit national et le droit international. Lorsque les personnes dont le droit règle la conduite relève du même Etat, il s’agit du droit interne ou national et à l’inverse lorsqu’il s’agit de régler la conduite des " membres d’Etat différents ",c’est  "  la jurisprudence internationale " qui est concernée. A vrai dire, et il est le premier à le reconnaître, Bentham ne fait que proposer de remplacement de l’ancienne dénomination  " droit des gens " : « le mot " international ", j’en conviens est nouveau : bien que j’espère clair et explicite. Il est calculé pour exprimer d’une façon plus significative ce que l’on appelle communément " le droitdes gens ", expression si peu caractéristique que n’était l’usage coutumier que l’on fait. Elle renverrait plutôt au droit interne. Le chancelier d’Aguesseau a déjà fait une remarque similaire : il souligne que ce qui est communément appelé " le droit des gens " devait plutôt être " droit entre gens " ».

 Mais le succès du mot " international " est tel que l’on peut supposer que la portéede l’intention de Bentham a largement dépassé son intention initiale. Bentham a très vite conscient de l’essor des Etats nationaux et la multiplication des transactions transfrontalières ont certes existé avant 1789, et donc un ensemble de règles (le droit des gens) pour les réguler, mais ce n’est qu’à partir  de la 2ème moitié du 17ème siècle que ces transactions, exceptionnelles dans le passé,sont devenues régulières, et que cette régularité a provoqué l’innovation linguistique.
 
Les transformations des relations internationales sont bien relevées par Bentham.  A cet effet, il suggère cet hypothèse ; « à l’époque de Jacques Ier d’Angleterre et de Philippe III d’Espagne, certains marchands londoniens avaient des créances envers Philippe que l’Ambassadeur de ce dernier, Gondemar,refusait de rembourser. Ils se sont (…) adressés à la cour (...) et Gondemar finit par payer les dettes. Nous avons ici á faire á la jurisprudence interne ; si la dispute avait opposé Philippe et Jacques eux-mêmes, la jurisprudence aurait été internationale. D’après Bentham, relèvent du droit international (et sont donc les relations internationales) les relations qui mettent aux prises les chefsd’Etats eux- mêmes, " les transactions mutuelles entre souverains en tant que tels ". C’est dans cet emploi du terme "souverain" que se situe la raison principale de la nouvelle dénomination : si l’on ne peut plus parler de "droit des gens", c’est parce qu’à l’origine le "droit des gens" réglait les rapports entre sujets intégrés,  comme ce fut le cas au sein de l’entité hiérarchiquement organiséecomme l’empire romain , s’il faut parler des relations internationales c’est parce que les interactions transfrontalières, concernent dorénavant des entités souveraines, inexistantes ou presque par le passé.
 
➢ Essai de définition de relations internationales

Au sens large, les relations internationales sont les relations humaines qui débordent le cadre des frontières étatiques....
tracking img