Introduction fin de partie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (959 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Séance 1 : Réception de l’œuvre

- non conventionnel aux règles / anti théâtre (cf. pièce non découpée en scènes et actes)
- // Ionesco
- a écrit « fin de partie » en Français même si Beckettd’origine Irlandais => choix (pourquoi ???)
- importance des mots, de la langue
- TITRE : jeu d’échec, d’acteurs, de la vie ?
- sujet léger, divertissant =/= Fin => sombre, mort, fin de la vie
>de quelle partie ??? Commence par la fin
- impression négative : pblm compréhension, absence de fil conducteur, pas d’histoire, de péripéties, tourne en rond, répétitif, lent, bcp dedescription/didascalies (particularité = contemp.)
-impression qu’il ne se passe rien

è Quel sens donner à la pièce ?
- situation bizarre (cf. parents dans poubelle : pblm moral ?)
- pas d’action (cf. Clovva-t’il partir ? Hamm mourir ?)
+ pblm dénouement, la fin n’est pas clair
- théatre de l’absurde, y a-t-il un sens ? Quel sens donner à la vie, sachant qu’on naît pour mourir
- pièce noire /humour noir / pessimiste
- ambiance glauque, mortelle, lourde, triste, froide …
- persg : relation par devoir, suscite dégoût (handicapés) débris de l’humanité => déchets
Pas d’identification =antihéros (souffre de solitude/vieillesse… approchent de la fin)
- thème de la condition humaine misérable (cf.Pascal)
- espace oppressant et vide => néant
- temps suspendu, répétitif, monotone,habitude, retour cyclique => éternel recommencement
- ironie

Une fin de partie qui commence par la fin ; que signifie cette absurdité ? Comment Beckett nous parle-t-il de l’homme et de sa condition ?Séance 2 : Histoire littéraire : évolution du théatre
Beckett et le théatre contemporain
Vers un nouveau théatre => profondes mutations

Aujourd’hui, « Ionesco », « Beckett »,« Adamov », « Genet » sont considérés comme des classiques (manuels de littérature). Il faut savoir qu’ils n’ont pas toujours eu les faveurs du public/de la critique. Ils étaient jugés scandaleux...
tracking img