Introduction jacques le fataliste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction, Jacques le Fataliste, Diderot.

De nombreux textes de Diderot ont été parut posthumes, comme le Neveu de Rameau, le Rêve de l'Alembert, ouJacques le Fataliste. Ce dernier roman a été écrit de 1765 à 1784, et publié en 17 fois entre 1778 et 1780 dans les Correspondances littéraires. Ce récit, contrairement aux autres, n'avait pas pour but la publication, peut-être pour sa liberté d'écriture ou bien pour la philosophie dont l'auteur faitpreuve. En effet, au cours du roman, et nottament dans l'incipit, le philosophe est ammené à évoquer le fatalisme (d'où le titre de l'oeuvre), comme aux lignes5 et 6 «et Jacques disait que son capitaine disait que tout ce qui arrive de bien ou de mal ici-bas était écrit là-haut». Diderot nous fait également part,par le biais des personnages de Jacques, un valet intelligent et parfois philosophe, et de son maître, de l'histoire des amours du serviteur,inlassablement interrompues par l'auteur. A l'interieur du récit, le philosophe nous fait également part de «notes personnelles», et ce, comme s'il s'adressaitdirectement au lecteur.

Ce roman est donc un récit enchassé, avec des histoires imbriquées, croisées, et ce, à l'aide d'une double narration mise en place parDiderot dès l'incipit. C'est pourquoi nous sommes en droit de nous demander en quoi ce début de roman est-il inhabituel, original, et ce au regard desaspects «traditionnel» du récit, de cette ouverture de roman déconcertante, et de la reflexion romanesque et philosophique dont à fait preuve l'auteur.
tracking img