Introduction, le mysticisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (748 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MYSTICISME

Depuis la nuit des temps les Hommes font preuve d’une capacité particulière à agir sur leur environnement, à l’adapter à leurs besoins. Ils se sont vite distingués des autresanimaux, par leur évolution progressive, au cours de laquelle leur manière de vivre prit diverses allures. Pendant ce temps, les autres être vivants de la planète continuaient leur route sur le mêmechemin, comme si quelque chose d’automatique les guidait. C’est alors que cette distinction prit le nom de raison, et d’instinct. Nous les Hommes, seriont dotés de cette capacité particulière àraisonner, plus performante, plus ingénieuse, qui nous rendrait maîtres de nos vies. Et apparemment nous serions les seuls à en jouir. Tant d’espèces vivantes, et une seule qui semble posséder cet avantage.Peu à peu, la maîtrise du monde fut de plus en plus facile, les Hommes conquéraient le monde, et se mirent à chasser ceux qui autrefois furent leurs prédateurs.

Nous sommes les meilleurs. Entout cas c’est ce que nous pensons. Mais malgré notre maîtrise exceptionelle des objets de la nature, nous ne maîtrisons pas la nature elle-même. Le temps, le déchainement des éléments qui se traduit parce que nous appelons ‘catastrophes’ naturelles car elles ne se font pas à notre avantage : les orage et leurs éclairs foudroyants, les pluies diluviennes ou les secheresses destructrices de ce quenous créons. Nous avons peut-être su limiter le danger que peut représenter ce qui nous entoure, le ciel, lui, reste hors de notre portée et nous ne pouvons que subir ses humeurs, et nous y adapter. Lesastres sont des choses qui n’ont pas échapés à notre attention. Le jour, le soleil qui nous apporte la lumière nécessaire à notre différentes actions et permet plus généralement la vie, et la lune,qui vient avec la nuit sombre et effrayante. Bref, quelque chose, à mettre au singulier ou au pluriel, nous dépasse. Quelque chose qui ne fait pas partie du monde terrestre. Cette dicotomie entre le...
tracking img