Introduction tpe adoption

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (425 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction:

L’affaire de L’Arche de Zoé

L’Arche de Zoé est une association qui a été créée en 2005 par Éric Breteau suite au tsunami de Décembre 2004 en Asie . Leur première actionhumanitaire ont eu lieu en Indonésie. Ce n’est qu’en 2007 que l’association s’est intéressé au Darfour à travers « l’opération tchadienne de 2007 » . Les membres de l’association veulent récolter des dons etorganiser l’évacuation d’enfants orphelins . Ils espèrent obtenir le droit d’asile pour ces petits tchadiens. Ils disent aux familles prêtes à accueillir les orphelins que lorsque le droit d‘asile seraobtenue elles pourront procéder à une adoption plénière ou simple . Les dons faits à l'association étaient en moyenne de 1 490 € par famille . Mais il semblerait que les enfants ne soit pas orphelins!La moitié des parents auraient reçu de fausses informations ! Les membres de l’association sont accusés d’avoir su que ces enfants n’étaient pas orphelins ce qu’ils nient !
Le 24 Octobre 2007, neufpersonnes de l’association qui s’apprêtaient à prendre l’avion sont arrêtés par les autorités locales avec 103 enfants . Les membres de l’association sont accusés d’enlèvements d’enfants . Leprésident tchadien, Idriss Déby, affirme qu’il pourrait s’agir d’un « enlèvement » pour alimenter des « réseaux de pédophilie » ou encore des « réseaux de trafiques d’organes » .
Le 30 Octobre 2007, neufFrançais sont inculpés d’enlèvement de mineurs et d’escroquerie et sept Espagnols sont inculpés pour complicité d’enlèvement . Ils sont alors retenus à Abéché au sud de l’état Tchadien . Cette affaireprend très vite des ampleurs politiques. Nicolas Sarkozy va au Tchad et le même jour la justice tchadienne libère les trois journalistes français et les quatre hôtesses espagnoles . Ils sontdirectement reconduits dans leur pays. Le neuf Décembre 2007 les trois espagnols et le pilote belge sont aussi libérés . Les français restés au Tchad sont jugés le 21 Décembre 2007 . Ils risquent 1 à 20 ans...
tracking img