Introduction a la sociologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 48 (11818 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE DE L’ECOLE

Comment modaliser les rapports sociaux ?
Pourquoi les inégalités face à la réussite scolaire ?

La sociologie est une discipline créée par l’homme pour l’homme et ayant pour sujet l’homme.
Intégration et socialisation sont les thèmes centraux de la sociologie de l’éducation.
Réflexion qui permet l’anticipation, l’évaluation critique sur ses propresactions. Ainsi l’éclairage scolaire permet la compréhension des inégalités scolaires et notamment les mécanismes de la réussite scolaire.
BOURDIEU : « De même qu’elle dénaturalise, la sociologie défatalise… »
La Société des individus, Norbert ELIAS. Deux grands concepts : Configuration et Habitus.
La société peut-elle exister sans individus et inversement : dynamique relationnelle.

Histoirede la sociologie

Il n’y a pas de sociologie s’il n’y a pas de changement dans la société.
Age d’or en France : années 50/60
A compter du XIXème siècle, moments de grandes mutations :
- MODE DE REGULATION SOCIALE INSTITUTIONNEL, lié à l’émergence d’un nouveau type de pouvoir :
(Etats nations, sociétés modernes) Bouleversement de l’articulation entre le politique et le religieux. LaPolitique étant le vecteur assurant la cohérence.
Ex. : Le monopole de la violence revient à l’Etat
Pour catégoriser la réalité sociale, il faut pouvoir agir sur cette réalité.
Relation Savoir/Pouvoir.

- MODE DE DOMINATION SPECIFIQUE : OBJECTIVATION, lié à l’émergence d’institutions extérieures à l’individu :
Ex. : appareil judiciaire, système scolaire -> mode de régulation : La NORME

- MODE DESUBJECTIVATION :
A travers lequel apparaît une personne individuelle en dehors du groupe (REF. : Norbert ELIAS -> a fui les nazis, création de l’école de LEICESTER)
Tout ce qui provient de l’affect, du domaine privé, adoption de normes culturelles produites dans les sociétés de cour -> contrôle de l’individu.
Surveiller et Punir, FOUCAULT :
Notion de contrôle, de pouvoir sur l’individu.

Apartir des années 80 : sociologie du sujet.
L’objectivation croissante opacifie une réalité déjà complexe, de fait, l’échelle d’analyse devient l’individu. C’est une discipline moderne qui, quand elle est liée à l’école, évoque que l’école est une invention moderne.

4 Grands courants

Tensions et enjeux : rendre compte de la réalité sociale.
1ère grande rupture selon que l’on se placedu côté du système ou de l’individu.

système individu
INTEGRATION
(consensus) BOUDON R. (1)
Comportements et conduites humaines sont rationnels et relèvent de la stratégie CROZIER (3)
Sociologie de la désorganisation
CHANGEMENT
(luttes, conflits) BOURDIEU (2)
Structure objective indépendante de la conscience et volonté des individus TOURAINE (4)
Mouvements sociaux, pas de consensus1. BOUDON
S’il y a calcul rationnel, c’est qu’il s’agit de quelque chose de réfléchi. De fait, l’individu est intégré à la société, cela va de soi. Le calcul est inscrit dans un système de contraintes selon la classe sociale, qui va en limiter les choix.

2. BOURDIEU
Les structures objectives, liées à la classe sociale et au positionnement des classes les unes par rapport aux autres, ainsi quepar rapport au système qu’elles constituent vont contraindre les comportements, les pratiques, les représentations.
L’individu est hypersocialisé et agit en fonction de ses appartenances, toutefois il est passif et agit avec très peu de libertés.

La proximité dans l’espace social prédéfinit les goûts (cf. Mobilisation, Bourdieu, art. Espace social et modèle de classe), ainsi l’individu estprédéterminé par un Habitus de classe.

Opposition Boudon/Bourdieu d’ordre politique :
DROITE GAUCHE

Pensée libérale Néo-marxiste Sociologues des années
Néo-wéberien 60-70

Système producteur d’inégalités

3. CROZIER...
tracking img