Invention rhinoceros

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (964 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNE OEUVRE OUBLIÉE QUI EST TOUJOURS ACTUELLE

« Rhinocéros » de Ionesco. Avec Charles Backer, Olivia Martin, Peter Stevenson et Hugues Lefebvre. Metteur en scène : François Bizouard. Paris, ThéâtreL’Olympique.

Grande œuvre du théâtre de l’absurde, créée en 1959 à Düsseldorf et à Paris l’année suivante, Rhinocéros raconte l’histoire de comment les habitants d’une ville de province setransforment tout au long de la pièce en rhinocéros. Face à cette épidémie, un homme résiste à cause d’aller toujours en sens inverse à la société. Il est l’opposé à son ami Jean, un homme de certitudequi représente dans cet œuvre la raison et le dogme.
En faisant apparaître ces animaux violents et verts, Ionesco, l’auteur, nous fait réfléchir à la contagion du fascisme et des extrémismes a traversl’histoire. Le dramaturge s’installe dans un imaginaire universel et se focalise sur le personnage de Bérenger en crise, la transformation de Jean à cause de suivre toujours la collectivité, et sur ladémonstration d’une société mal organisée et gagnée par le chaos, la folie et le désordre.

Pour cela, François Bizouard choisi une mise en scène plutôt abstraite en utilisant surtout deseffets musicaux et lumineux. Il met le point sur l’absurde et le grotesque en mettant en scène une chorégraphie animale qui produit du rire et de la panique sur le public. La pièce présente un rythmeconstant, en faisant alterner les dialogues et les décors. François Bizouard veut toucher le public et l’inclure dans sa mise en scène, le faire participer.
Ainsi, la première apparition d’un rhinocérosdans le 1er Acte interrompt la conversation qui se déroule sur le plateau et apparait parmi le public. Un homme déguisé en rhinocéros, avec une grande corne sur le front et tout en vert accompagné parun énorme brouillage et des lumières qui déconcertaient le public. Cet effet produit des sentiments contradictoires : comique et terreur, rejet et acceptation, folie et raison…C’est comme ça que le...
tracking img