Invention tartuffe orgon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (773 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Invention à remettre le 20 octobre 2009.
SUJET : A la fin du Tartuffe une confrontation attendue semble manquer. Nous sommes au dénouement, les personnages ont quitté le théâtre : Orgon et Tartufferestent seul face à face. Imaginer la scène.

Consignes du devoir :
1- Le dialogue sera en proses. Le registre de langue sera soutenu. Vous utiliserez le vocabulaire et la syntaxe classique.
2-La scène rigoureusement construite représentera le moment de vérité des personnages.
3-Le travail d'écriture apparaitra en particulier dans la mise en œuvre du dialogue théâtrale.

*

Insister surla saloperie du pers de Tart : il essais une fois de plus de retourner la situation en sa faveur, il est victime d'un complot et c'est la femme d'Orgon qui a essayé de lui tendre un piège sous lesconseils de Dor. Victime des non croyants

Orgon : Il le laisse dire. « Ah Bon ? » « Tiens donc » « en effet » Et a la fin Orgon reprend la main et congédie Tart. Il dit a Tart « Mais ce n'était pasmoi sous la table, mais vous me prenez une fois de plus pour un imbécile ! Je suis comme saint thomas « je crois ce queje vois » et moi je crois ce que jai entendu je ne suis pluus sourd a vosimpertinances. M. je prends congé de vous, je vous congédie de cette maison et ne vous verrai plus... dememe quon ma ouvert les yeux, voicila police qui vient vous lier les mains estimez vousheureux monsieurkon ne vs coupe point la langue.

Tous les autres personnages s'en vont vers la porte et laissent Orgon et Tartuffe seuls dans le salon.

Tartuffe : Mon cher... mon très cher ami ! Tu ne t'enrends surement pas compte, mais tu es victime d'une effroyable méprise !

Orgon : Vraiment ?

Tartuffe : Je ne condamne personne, louant un culte sans fin au pardon, mais je me dois de te racontertoute la vérité Ô toi mon compagnon ! Toute cette histoire n'est qu'un complot organisé contre ma personne !

Orgon : Ah !

Tartuffe : Tu connais mon dévouement à Dieu et ma dévotion profonde ! Je...
tracking img