Investissement direct etranger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6087 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Rechercher Scientifique
Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou
Faculté des Sciences Economique et de Gestion
Département des Sciences Commerciales
OPTION : Finance
Exposé de FCI

THEME : investissement direct etranger

Année universitaire 2010 /2011

I. Introduction 
II. Chapitre I : généralités sur investissement direct étranger
* Section1 : définition d’investissement direct étranger
* Section2 : formes d’investissement direct étrange
* Section3 : évolution et enjeux d’IDE
III. Chapitre II : les déterminants des IDE
* Section1 : les facteurs attractifs et répulsifs des IDE
* Section2 : impacte des IDEIV. Chapitre III : les investissements directs étrangers en Algérie
* Section1 : les obstacles majeurs des IDE en Algérie
* Section2 : évolution des IDE en Algérie
* Section3 : exemple de quelques IDE en Algérie
V. Conclusion 

Introduction :
L'avènement de la mondialisation est venu favoriser l'intégration des économies et les distances qui paralysaient les échangesentre Etats sont de plus en plus surmontées. De nouvelles voies de financement de la croissance sont nées avec l'expansion des flux financiers internationaux. Tous les pays en développement se font aujourd'hui une concurrence acharnée en vue d’attirer les investissements directs étrangers (IDE).
Dans les années 50 et 60, l'investissement direct étranger était regardé avec beaucoup deméfiance par certains pays en voie de développement. L'IDE était considéré comme un facteur de dominance, et les firmes multinationales était soupçonnées de réduire le bien être social par la manipulation des transferts des prix et la formation d'enclaves économiques.
Aujourd’hui, on assiste à un changement radical de l'attitude des PVD vis-à-vis de l'investissement direct étranger. Lecomportement de suspicion était désormais remplacé par une politique de promotion visant à drainer des flux substantiels d'IDE.
Ce changement d'attitude à été en partie rendu possible grâce à une littérature économique abondante ventant les mérites de l'investissement direct étranger.
En effet, plusieurs spécialistes (Caves, Dunning, Graham et Krugman, Moran, Lall, etc) accordent à l'IDEune place importante dans le développement économique.
Les arguments avancés sont :(1) les flux d'investissement direct étranger peuvent accroître la formation du capital et la création de l'emploi, (2) l'IDE peut fournir au pays hôte des ressources spéciales tel que le savoir-faire en management, le travail qualifié, l'accès à des réseaux internationaux de production et de distribution, (3)l'IDE peut promouvoir les exportations manufacturières, enfin et le plus important (4) l'IDE peut engendrer un transfert de technologie et une diffusion des externalités positives.
Cependant c’est quoi l’IDE ? Quelles sont ses formes ? Quels sont ses déterminants ? Et en fin comment les IDE sont évoluent en Algérie ?

SUBDIVISION DU TRAVAIL
Afin de bien mener cette étude, ce travail estsubdivisé en trois chapitres :
Le chapitre premier offre un panorama de l'IDE ; le chapitre deux passe en revue les déterminants de l’IDE ; et enfin le chapitre trois dont nos parlons de l’IDE en Algérie.

* Chapitre I : généralités sur investissement direct étranger

Section1 : définition des investissements directs étrangers
Définitions :

*L’investissement direct étranger (IDE) désigneles investissements qu’une entité résidente d’une économie (l’investisseur direct) effectue dans le but d’acquérir un intérêt durable dans une entreprise résidente d’une autre économie (l’entreprise d’investissement direct). Par intérêt durable, on entend qu’il existe une relation à long terme entre l’investisseur direct et l’entreprise et que l’investisseur exerce une influence significative...
tracking img