Investissements directs etrangers (ide) et gouvernance : les pays de la cemac sont-ils attractifs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8933 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Revue africaine de l’Intégration

Vol. 3, No. 1, janvier 2009

Investissements Directs Etrangers (IDE) et Gouvernance : les pays de la CEMAC sont-ils attractifs ?1 Par Joseph DJAOWE Résumé : Existe-t-il une relation entre les investissements directs étrangers et la gouvernance pratiquée dans un pays donné ? Tel est l’objet de cette étude. Pour répondre à cette question nous avons utilisél’économétrie de panel sur des données collectées sur les six pays de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) durant la période 1993-2004. Les résultats de l’estimation économétrique montrent quatre variables qui sont statistiquement significatives à savoir le taux de croissance du PIB réel (variable du risque économique), la balance courante en % du PIB (variable du risqueéconomique), la dette extérieure (variable du risque financier) et la stabilité politique (variable de gouvernance). Au moment où les régions du monde se font de concurrence pour attirer davantage des IDE, les pays de la CEMAC devront mener des politiques adéquates dans le sens de l’amélioration des infrastructures de communication, du climat des affaires, de la bonne gouvernance pour bénéficier deces flux de financements jugés moins onéreux. Foreign Direct Investment (FDI) and Governance: Are CAEMC Countries Attractive? Abstract: Does a relationship exist between foreign direct investment and the governance practice in a given country? That is the area of this study. To answer this question we used econometric techniques to analyse panel data collected from the six countries of the CentralAfrica Economic and Monetary Community (CAEMC) for the period 1993-2004. The results from the analysis
1

Cet article est une version revue de ma contribution au colloque sous-régional du CEDIMES, organisé à l’université de Douala du 28 au 30 novembre 2005. Je remercie les nombreux participants pour leurs questions constructives.  Chargé de cours à la Faculté des Sciences Economiques etGestion, Université de Ngaoundéré B.P. 454 Ngaoundéré Cameroun. Email : jdjaowe@yahoo.fr

Investissements Directs Etrangers (IDE) et Gouvernance : les pays de la CEMAC sont-ils attractifs ?

1

Djaowe

show that, four variables are statistically significant. They are: the growth rate of real GDP (variable of economic risk), current balance as a percentage of GDP (variable of economic risk),the external debt (variable of financial risk) and political stability (variable of governance). As different regions of the world compete to attract more FDI, CAEMC countries must implement adequate policies with respect to the improvement of communication infrastructures, business environment and good governance so as to benefit from the least cost financial flows. Introduction Depuis la chute dumur de Berlin en 1989 (et la disparition du communisme qui s’en est suivie dans les pays de l’ex-union soviétique), on a observé une réorientation des flux d’investissements directs étrangers : d’abord en direction des pays dits en transition et ensuite en direction des pays dits émergents. La conséquence de cette situation est que les pays au sud du Sahara à l’exception du Nigeria et de l’Afriquedu Sud ont enregistré une baisse drastique des flux d’IDE à leur destination. On a pratiquement assisté durant les années 80 et 90 à un phénomène de désinvestissement à cet égard avec des flux d’IDE devenus négatifs pour la plupart des pays de la CEMAC et un léger redressement au début des années 2000: Cameroun : -16 millions de dollars entre 19851991 contre 83,1 millions de dollars en 2002 ;Gabon : -114 millions de dollars en 1993 ; Congo : 9 millions de dollars en 1996 ; Centrafrique : -10 millions de dollars en 1993 contre 4,3 millions de dollars en 2002 ; le Tchad, suite à la découverte des gisements pétroliers enregistre 900,7 millions de dollars en 2002 contre -2, 3 millions de dollars en 1992 selon la CNUCED. Au cours de l’année 1998, le total mondial d’IDE s’approcha de...
tracking img