Ionesco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1173 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ionesco
Eugen Ionesco naît le 26 novembre 1909 (le 13 selon le calendrier orthodoxe) à Slatina (Roumanie) située à 150 km de Bucarest. De nombreuses sources situent sa naissance en 1912. L'erreur est due à une "coquetterie" de l'auteur. Plus de 30 ans plus tard, il a reconnu s'être rajeuni de trois années après avoir lu une déclaration du critique Jacques Lemarchand qui, à l'aube des années50, saluait l'avènement d'une nouvelle génération de jeunes auteurs, parmi lesquels figuraient Ionesco et Beckett.
Après une enfance passée à Paris, Eugène Ionesco rejoint son père à Bucarest lors du divorce de ses parents. Dès 1930, il entame une longue collaboration avec la revue de critique littéraire Zodiac. En 1938, il fuit la Roumanie devant la montée du fascisme, un régime contre lequelil se battra toute sa vie. A Lyon, il fréquente l'avant-garde intellectuelle et artistique et développe ainsi son esprit libre et son don pour la provocation. Sa première pièce 'La Cantatrice chauve', rendue publique en 1950, ne reçoit qu'un accueil froid. Elle marque pourtant la naissance d'une nouvelle forme de théâtre, loin des codes classiques. Dès 1952, Ionesco publie chaque année denouvelles pièces - dont 'Rhinocéros', 'Les Chaises , 'La Leçon' et 'Le Roi se meurt' - et acquiert finalement une renommée internationale et officielle. Si bien qu'il entre à l'Académie française en 1970 puis est nommé officier de la Légion d'honneur en 1984. Avec Samuel Beckett, il a écrit les plus grandes pièces du théâtre de l'absurde, mêlant comique et désespoir. Car si ses pièces font rire, c'estpour libérer l'homme de sa solitude indépassable et du ridicule de sa condition d'humain.
Eugène Ionesco est considéré, avec l'Irlandais Samuel Beckett, comme le père du théâtre de l'absurde, pour lequel il faut «sur un texte burlesque un jeu dramatique; sur un texte dramatique, un jeu burlesque». Au-delà du ridicule des situations les plus banales, le théâtre de Ionesco représente de façonpalpable la solitude de l'homme et l'insignifiance de son existence. Il refusait cependant lui-même la catégorisation de ses œuvres sous la dénomination de Théâtre de l’absurde. «Je préfère à l’expression absurde celle d’insolite.» Il voit dans ce dernier terme un caractère d’effroi et d’émerveillement face à l’étrangeté du monde alors que l’absurde serait synonyme de non-sens, d’incompréhension._ _
La Cantatrice chauve est une des pièces les plus connus de Eugen Ionesco, adapté au theatre en 1950 et publié en 1952._ _Qu'importe que la cantatrice soit chauve puisqu'elle n'existe pas ! Dans cette petite « anti-pièce », première oeuvre dramatique de Ionesco, il n'est fait référence que deux fois à la cantatrice chauve, personnage dont on ne sait rien et qui n'apparaît jamais. Il s'agitd'un nouveau théâtre, celui qui donne naissance à des pièces sans héros, sans sacro-sainte division en actes, sans action, sans intrigue, avec en guise de dénouement la quasi-répétition du début, et dont les traditionnelles retrouvailles sont remplacées par une parodie de reconnaissance d'une invraisemblance ahurissante. Les personnages, tout droit sortis d'un manuel de langue, ne s'exprimentque par clichés, disent une chose pour aussitôt affirmer son contraire, trouvent une jubilation idiote à employer proverbes et maximes tout en les pervertissant sans même s'en apercevoir. Il en résulte un petit chef-d'oeuvre comique, traité sur l'absurde, variation sur la bêtise et paradoxalement éloge du pouvoir du langage. « Tiens, on sonne. Il doit y avoir quelqu’un, je vais voir » !
Résuméde la pièce : M. et Mme Smith ont invité à dîner M. et Mme Martin. Surviennent la bonne et le capitaine des pompiers. Chacun rivalise d’absurdité. Les propos s’enchaînent. À la fin, les deux couples, retombés en enfance, se disputent en prononçant des sons incompréhensibles. Voilà, dit Ionesco du « théâtre abstrait. Drame pur. Anti-thématique, anti-idéologique, anti-réaliste-socialiste,...
tracking img