Ionesco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (861 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
 DOM JUAN : Acte 1 scène 2

Nous allons étudier l’acte 1 scène 2 de DOM JUAN, écrit par Molière 1622-1699) et publié après sa mort en 1748. Cette œuvre reprise du Burlador de Sevilla de Turso deMolina est contre toutes les règles du classicisme telles que la vraisemblance, la bienséance ou l’unité de lieu, d’unité, de registre ou d’action. Elle met au contraire en scène un personnage principal(un être de papier), Dom Juan est représentatif de l’art baroque. Cette œuvre a constitué en partie la réputation de Molière qui était metteur en scène et acteur de sa troupe de théâtre jouant pourle peuple mais aussi pour le roi Louis XIV.

La problématique que nous allons suivre durant cette étude est la suivante :
Quelle est l’interprétation de l’amour pour Dom Juan ?
Dans le but derépondre à cette problématique, nous allons étudier, dans un premier temps, la relation entre ces deux hommes. Nous constaterons un duo inhabituel. En second lieu, nous aborderons la vision inhabituelle dumariage de Dom Juan.

Un duo inhabituel.
Dans cette première partie de l’étude, nous constatons que Sganarelle peut disputer avec son maître mais n’a pas le droit aux remontrances. Ainsi Don Juanaffirme « je te donne la liberté de parler et de me dire tes sentiments », traditionnellement les valets dans les comédies de l’époque sont considérés comme des bouffons mais là nous remarquons unerelation privilégiée. Cette relation repose sur la complicité de Don Juan, il se sert de son valet comme un auditoire, il lui montre son vrai visage (comme dans la tirade) et s’en sert comme reflet dela société. Sganarelle, miroir de la société, se voit alors être la victime de l’éloquence de son maître, puisque n’étant pas allé à l’école il ne peut qu’admirer l’argumentation de son maître « vousparlez tout comme un livre », «  je ne sais que dire….J’avais les plus belles pensées du monde, et vos discours m’ont brouillé ». Sganarelle, fasciné, essaye de raisonner son « complice », mais son...
tracking img