Ionesco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9152 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude de
Notes et contre-notes

Et analyse de
Rhinocéros

En 1962, Ionesco publie Notes et contre Notes, un ouvrage théorique rassemblant plusieurs des conférences ou des entretiens qu’a tenus l’auteur au cours de sa carrière. Ionesco se fait, par cette œuvre critique, détracteur des critiques : il critique la critique. Son projet est ambitieux, empreint d’une volonté de faire sens parfoispar le non-sens et le mystère. Le discours moralisateur que tient Ionesco s’inscrit dans la vive polémique de la légitimité des critiques, souvent enclins à recouvrir le texte original de leurs propres productions. Le livre, particulièrement disparate, soutient un propos plus ou moins général qui se répartit sur de nombreuses pages, où il revêt une forme assez répétitive. Les récurrences, lessimilitudes ainsi que les réminiscences serviront, dans l’étude de l’œuvre que nous mènerons, de sous-bassement homogène, capable de restituer l’œuvre dans ses grandes idées. Injonction à l’audace, condamnation de la critique, prescription d’un idéal, Notes et contre notes sait varier les registres et adopter des points de vue divers dont l’unique objet reste le théâtre, domaine de prédilection deIonesco.
Quelles sont les idées maîtresses que Ionesco soutient dans Notes et contre-notes ?
Dans la mesure où les principes théoriques de Ionesco n’obéissent pas dans l’œuvre à un ordre précis, il paraît nécessaire de construire un plan personnel. Pour étayer les propos plutôt généraux de Ionesco, nous complèterons l’étude de Notes et contre notes d’une analyse d’une des œuvres les plusreprésentatives des préceptes de l’auteur, Rhinocéros.

Notes et contre-notes

Après une étude de ce que serait l’œuvre littéraire pour Ionesco, nous étudierons les effets souvent néfastes que peut avoir la critique pour finir par une description du théâtre d’avant-garde, tel que le préconise Ionesco.

I. L’ŒUVRE LITTERAIRE : Richesse et faiblesse

Dans la partie du livre intitulée « L’auteuret ses problèmes », Ionesco procède à une évaluation de la compétence du texte littéraire, ainsi que de celle de l’écrivain à véhiculer un sens profond, une émotion authentique, sans prétention de thèses ou d ‘« idéologies » proches du dogmatisme. Ce que Ionesco appelle « dogmatisme » est communément attribué aux critiques qui créent « un système d’hypothèses, de suppositions, de façons de voir,de vues de l’esprit, pouvant être remplacées par d’autres idéologies ou vues de l’esprit. »(P 20).

1. Définition de l’œuvre :

L’œuvre, pour Ionesco, est par définition un « dépassement », un prolongement transcendant de l’identité profonde de l’écrivain, qui voit sa production lui échapper, voler de ses propres ailes. En effet, cette œuvre constitue une exploration de l’être, du monde, dansses contradictions, dans sa complexité la plus extrême. Elle est « l’expression d’une vue, cette vue prend corps, c’est à dire elle est organisée, encore une fois elle est un organisme vivant contenant en elle-même tous les antagonismes qui doivent la constituer mais non pas la détruire. »(p 32).
La production littéraire, à l’instar de l’homme, renferme des contradictions, des illogismes, quiloin de la compromettre, participent de sa richesse, de sa « vérité ». Elle est un « tout hétérogène », disparate, qui n’est pas illusoire ou chimérique. C’est, d‘après Ionesco, « un organisme vivant » qui se dévoile dans toute sa splendeur, un « être autonome » à l’existence irréductible : « Elle est là »(P 31).

2. L’œuvre : objet de perversion des critiques

En dépit de toutes ses qualités,l’écriture n’est pas moins un acte fragile, facilement détourné de ses motivations premières, de ses prétentions à l’honnêteté. En effet, ce qui rend la création artistique authentique, d’« une sincérité absolue » tient à son caractère de pure invention. Ce qui n’est pas d’emblée véridique ne ment pas. Or, souvent, cette liberté de création de l’auteur est compromise fortement par l’influence...
tracking img