Irlande en crise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (540 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Un équipe d’ARTE s’est rendu en Irlande dans la ville de Dundalk, située à côté de la frontière avec l’Irlande du Nord, pour constater directement les effets de la crise sur la population irlandaise.Ce reportage est très représentatif de la situation de crise actuelle en Irlande, du quotidien et du ressenti des Irlandais concernant la politique de leur gouvernement dans cette période difficileet il a été donc intéressant d’en faire une brève retranscription.

DUNDALK
DUNDALK



Reporter : « Toutes les 5 minutes en Irlande quelqu’un perd son emploi, c’est ce qui est arrivé à JohnConnolly. Victime des réductions budgétaire de l’Etat, cet éducateur a rejoint les 9% d’Irlandais au chômage et comme la plupart d’entre eux, il s’est endetté pour son logement »

John Connolly :« Si ma femme perdait son emploi la maison serait saisie.  Je reçois 204 euros par moi de l’état, ce qui n’est pas beaucoup compte tenu du coût de la vie élevée ici, pas d’extravagance possible, c’estvraiment le moins qu’on puisse dire »

Reporter : « La famille de John n’est pas la seule à souffrir, le cœur de la ville bas également au ralenti »

John Connolly (marchant dans la rue) : «  Voyezles enseignes derrière moi « à vendre » « à louer », les magasins fermes, Dundalk est en train de devenir une ville fantôme. »

Reporter : « Après l’euphorie des années de boom économique, lamorosité s’installe à Dundalk »

Autres irlandais : « Les immigrants sont arrivés en masse dans cette ville en particulier et il trouvait du travail mais maintenant on les voit partir aussi… »

Uneirlandaise : « Je viens d’apprendre que j’allais perdre mon emplois dans quelque semaine, je travaillais pour Superqueen (chaine supermarché en Irlande) »

Reporter : « Ce supermarché ferme sesportes, 70 emplois supprimés. Les irlandais font leurs courses de l’autre côté de la frontière au Royaume-Uni où les prix sont moitiés moins chers du fait de la chute de la livre sterling face à...