Isap pjj ass

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4872 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Contexte de la situation
Une Unité Educative en Milieu Ouvert (UEMO) est un service de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). La PJJ est une administration spécialisée du Ministère de la Justice, fondée sur l'ordonnance du 2 février 1945, relative à l'enfance délinquante et sur l'ordonnance du 23 décembre 1958, relative à l'enfance en danger. La PJJ prend en charge les mineurs endifficultés et les jeunes majeurs jusqu'à 21 ans ayant commis des actes de délinquance. L’équipe pluridisciplinaire de l’UEMO , où j’effectue mon stage, est chargée de mettre en oeuvre les mesures éducatives, prononcées par les magistrats, pour que celle-ci rende compte de la situation globale du jeune afin d’aider à l'orientation des mineurs concernés.
L’Assistant de Service Social (ASS) apporteaides et conseils aux parents en les confortant dans l'exercice de leur autorité parentale et en re-situant chaque membre de la famille dans ses droits et devoirs. Lorsque les mesures mandatées par les magistrats sont régies par le code civil , l’ASS a pour mission de vérifier qu’il n’y a aucun danger avéré pour l’enfant ainsi que de la capacité des parents à porter attention aux difficultés deleur enfant. En matière pénale , il doit évaluer les potentialités d’évolution de la famille, leurs difficultés sociales et économiques, et la conscience des parents concernant le(s) délit(s) commis par leur enfant.
J’ai choisi d’analyser, dans le cadre de l’Intervention Sociale d’Aide à la Personne, la situation de Madame M et de son fils, car il m’a semblé intéressant de faire part de mon travailsur la relation d’aide, effectué par le biais de la co-élaboration d’un projet d’action structuré. De plus, cette situation démontre largement le travail de l’ASS à la PJJ, l’évaluation et le travail sur les relations intra et extra familiales. En effet, parallèlement à la demande de la famille concernant un relogement et un placement pour le jeune, le fil rouge de cet accompagnement a été letravail autour de la question familiale et le lien mère/enfant. L’intervention, d’une durée d’environ cinq mois, a nécessité de nombreuses rencontres hebdomadaires, effectuées au domicile de la famille, ainsi que quatre entretiens téléphoniques et deux entretiens avec le jeune. Le partenariat utile à cet accompagnement a été mis en place avec une ASS de la Maison Départementale pour les PersonnesHandicapées (MDPH), uneASS du service social du Conseil Général (CG), une association aidant les locataires à faire des travaux d’entretien et d’amélioration du logement ainsi qu’avec différents créanciers.
Recueil de données
Les données recueillies émanent, dans un premier temps, de la retranscription de mon référent de stage et de l’éducatrice référente de la mesure qui suivait au préalable lafamille. J’ai relevé des renseignements complémentaires auprès de l’ASS du CG qui était référente de la famille. Ces informations m’ont permis de connaître les modalités du suivi qui ont été en place depuis 2003. Dans le cadre de le PJJ, la mesure prononcée par le juge des enfants est une mesure de Liberté Surveillé Préjudicielle (LSP). « Une LSP revêt un caractère de surveillance du comportementdu mineur et à pour intention d’introduire une dimension éducative envers celui-ci. » Cette ordonnance est fondée sur l'ordonnance du 2 février 1945, relative à l'enfance délinquante. Cette mesure prendra fin lors de la majorité de l’enfant, date à laquelle le jugement aura lieu.
Eléments descriptifs de la famille
Madame a 56 ans. Elle est veuve, son mari étant décédé lorsque leur fils avait2 ans. Depuis, elle vit seule avec lui dans un appartement comportant trois pièces, dont la cuisine. Une des pièces a pu être aménagée en chambre pour le jeune et l’autre pièce fait office de salon et de chambre pour Madame. La plupart des meubles sont des prêts ou ont été confiés en dépôt par le frère de Madame. L’appartement est infecté de cafard et le vis-à-vis avec les voisins dissuade...
tracking img