Isap

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3935 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ISAP

1. Contexte

Mon stage s'effectue au Conseil Général de Hérault dans une Antenne Médico-Sociale (AMS) a Montpellier -Écusson centre ville-. La situation que j'ai choisi d'exposer a été mon premier suivi. J'ai pris connaissance avec Monsieur lors d'un entretien à l'antenne. J'étais accompagné par ma Conseillère au tout début pour qu'elle m'informe des démarches déjà effectuées.Quand je prends la situation en charge les faits sont que le dossier de Monsieur a été refusé en commission « Ménages en Difficultés Économique et Sociale » (MDES). Ce dispositif découlant de la loi Droit Au Logement Opposable (DALO) a été mis en place afin de permettre aux gens les plus démunis ou dépourvu de logement de passer en situation prioritaire pour l’attribution d’un hébergementdans le parc public. L'état, étant une partie financeur des logements sociaux, fait une réservation préfectorale (25% sur un immeuble) pour donner un logement aux personnes dites prioritaires selon des critères bien précis.

Je découvre donc la situation et j'apprends que le refus du dossier est dû à un mètre carré de surface ne prouvant pas le surpeuplement. A savoir que pour rendre lasituation prioritaire le surpeuplement est un critère à part entière mais pour le handicap, il faut cumuler obligatoirement un autre critère (exemple : avoir un enfant à sa charge en situation d'handicap ou être en situation d'handicap mais aussi vivant soit dans un logement insalubre ou surpeuplé). Le métrage ne correspondant pas a un surpeuplement, le dossier n'est pas passé.

a.Situation de la personne

Monsieur vit dans un studio, au centre ville de Montpellier, avec sa femme et son enfant tous deux en situation d'handicap, reconnu par la Maison départementale des Personnes Handicapées. L’enfant est âgé de 5 ans, déscolarisé du milieu ordinaire pour être dans un institut spécialisé pour les enfants atteints de retard moteur à Montpellier. A savoir que le handicap del’enfant vient du traitement que prenait Madame pendant sa grossesse, pour son handicap. La famille a donc porté plainte contre le gynécologue et le médecin traitant de Madame, le procès est toujours en cours.

Madame fait des crises d’épilepsie violentes qui l’empêche d’exercer une profession. Et depuis plusieurs mois, suite à son travail monsieur se retrouve en arrêt maladie pour desproblèmes de dos qui vont le mettre en incapacité d'exercer, par la suite, sa profession. Monsieur a donc perdu son emploi et a dû être hospitalisé régulièrement pour des soins lourds. Il est en attente de la prestation pour la reconnaissance du handicap.

La famille est d’origine maghrébine. Les parents de Madame vivent à Montpellier. Ils sont un soutien primordial pour eux et les aident dansleur difficulté à se ravitailler. Chaque fin de mois, la famille dit devoir aller au Secours Catholique au service SOS alimentaire. Elle dit également, qu’ils sont en incapacité de pouvoir s’acheter des vêtements et font appel à d’autres associations caritatives.

Quand Monsieur vient dans le bureau entendre le refus du dossier pour l’attribution d’un logement dans le parc public, il estatterré. Il ne comprend pas pourquoi sa situation n’est pas considéré comme prioritaire quand il voit comment ils vivent. Sachant qu’ils ont fait des demandes HLM qui remontent à 2004. Suite à ce premier entretien, il nous propose de venir chez lui se rendre compte par nous même des difficultés qu’ils rencontrent.

Un rendez vous à domicile le jour suivant a été pris avec la famille, laconseillère et la puéricultrice. En fait, la femme et l’enfant sont suivis depuis quelques années par le service médical de l’antenne. Nous avons pensé qu’il était judicieux de faire intervenir les différents travailleurs médico-sociaux qui suivent la famille pour confronter les points de vue. Sachant que la puéricultrice connaît bien l’enfant et ses besoins car lors de notre visite il était...
tracking img