Isidore ducasse chant ii strophe 9

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (258 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire:
Intro: Isidore Ducasse est un poète du XIXème siècle, En 1869 il publie Les chants de Maldoror est un poème en prose composée desoixante strophes qui alterne entre récits et discours. Dans Chant II strophe 9 de ce recueil, Lautréamont évoque le pou dont il fait l'éloge et dont ilclame la supériorité par rapport aux hommes. Pour montrer la provocation du texte nous verons l'éloge paradoxal mise en oeuvre puis nous feronsresortir l'aspect ironique de ce texte.

I. Un éloge paradoxal
l'autre fait la description d'un animal très petit dont il faut se mefier
Il y a uneéxagéraion visible grace aux hyperboles tel que "aussi gros qu'un éléphant", "d'écrasser les hommes commes des épis." Il y a une amplificationprésente le pou est de plus en plus important au fils du poème même après sa mort sa descendance et encore plus puissante et a un plus grand impact surl'homme.
Le paradoxe ici est la comparaison a l'être humaindans les agissements comme dans la manière de penser visible dans le figure de style tel quela personnification ce qui fait de ce texte un texte ironique.


II. Un texte ironique

Il y a ici une provocation mise en place parl'ironie, Ducasse critique ici la sociéte dans ses aspects les plus sombre :

a) Un renversement ironique
sur la religion
les mythe de l'enterrementhumour noir
b) une parodie
naturalisme ( critique stylistique)
romantisme
épope ( le pou est un héros)
élaboré par Cassy Makunga
tracking img