Islm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2883 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MODÈLE IS/LM

En 1937, un néo-classique, J Hicks, moment d’incertitude entre les néo classiques. Les politiques des 30 glorieuses s’inspirent davantage du modèle ISLM que de la théorie générale de Keynes.
Comment construit-on le modèle IS / LM ? (courbes).
Comment les courbes se déplacent elles ?
Sachant que les courbes se déplacent, quelle est l’efficacité des politiques conjoncturellesde relance ?
Dans quelle mesure le modèle IS/LM est il fidèle à la théorie générale de Keynes ?

Ce modèle n’est pas un projet fidèle à la théorie générale. Mais il devient la norme quant à la manière dont le keynésianisme est enseigné après Keynes. Il restera toujours un fond classique au sein de ce modèle.

I/ le modèle Hicks – Hansen
A/ La construction du modèle
1/ la courbe ISDéfinition : courbe représentative de la condition de l’équilibre sur le marché des biens et services entre l’offre et la demande.

Détermination de l’équation.

Soit Ys l’offre et Yd la demande et Yd = C + I + G et YS = C + S
C = C(Y) et S = S(Y) et I = I(r)
La propension moyenne à consommer et l’emc sont écartées afin de foutre en l’air les incertitudes.

C(Y) + S(Y) = C(Y) + I(r) + G
Et S(Y)= I(r) + G voilà la courbe IS.

Comment passe t on de l’équation à la courbe ?

L’équilibre dépend d’une relation entre Y et r. Dans le modèle IS/LM on aura toujours en abscisse Y et en ordonnée r. Lorsque le taux d ‘intérêt varie, comment faut il que Y varie lorsque r varie pour qu’il y ait toujours équilibre sur le marché des B&S ?

r

IS

A

B

Y

La bonne santé dumarché du travail dépend de la bonne santé du marché de biens et services. Justification de cette courbe. Il vaut mieux être en B que en A parce que la production est plus importante.
On peut commencer par la baisse de r, il y aura une hausse de I, et hausse de la production de façon plus que proportionnelle, effet multiplicateur.
Ou alors si hausse de Y, la consommation va augmenter, mais augmentemoins vite (loi psychologique fondamentale) et hausse de l’investissement parce que l’épargne devient plus importante, donc que l taux d’intérêt diminue ( vérifier cours…)
La condition de l’équilibre repose sur la diminution du taux d’intérêt sur le marché des biens et services

2/ la courbe LM

Courbe représentative de la condition de l’équilibre sur le marché de la monnaie.
Conditionalgébrique de l’équilibre entre la demande L =L( YL(r)) quand mon revenu augmente, entre ce moment et l’acte de la consommation il y a demande de monnaie ( salaire). Dans un contexte de taux d’intérêts élevés quand j’anticipe la baisse je vais convertir de la monnaie en titre grâce à l’effet balançoire, je demande de la monnaie au motif de spéculation, je l’utilise pour l’achat de titres, j’anticipel’augmentation des cours. Si j’anticipe la baisse des cours, je vais la demander au motif de spéculation mais pour thésauriser la monnaie.
L’offre de monnaie M = M0 et on a donc L( YL(r)) = M0 à l’équilibre, voilà la courbe LM.

R

LM

E

IS

Y

Quand le revenu augmente, la demande de monnaie progresse, et à masse monétaire constante (offre de monnaie =), letaux d’intérêt s’élève. Mais tous les équilibres ne sz valent pas comme sur le marché des B&S.

LM2

B

A
LM1

A quoi correspond LM2 ? La courbe LM2 correspond à une représentation quantitativiste de la courbe LM, quelque soit le prix de la monnaie, quel que soit l’abondance de la monnaie, les variations de la masse monétaire n’influence pas le PIB. La monnaie n’est demandée qu’aumotif de transaction. Donc plus LM est verticale, plus elle est demandée au motif de transaction. À l’inverse plus elle est horizontale plus elle est demandée au motif de spéculation, de thésaurisation plus précisément. (LM2) Le taux d’intérêt de LM2 c’est le taux qui provoque la trappe à la liquidité, la monnaie n’est plus demandée que pour sa liquidité.
Pour que le taux d’intérêt baisse sur...
tracking img