Iso 15504

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2973 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le modèle de maturité CMM
Mise en œ uvre et risques

Résumé
Aujourd’hui, de nombreux organismes s’efforcent d’améliorer leurs processus de développement de logiciel et d’en mesurer les progrès. L’un des standards de mesure de cette amélioration est le CMM (Capabilitiy Maturity Model)1 modèle de maturité applicable à tout organisme impliqué dans le développement de logiciel. Rappelons que CMMa été défini par le Software Engineering Institute (SEI) de l’Université Carnegie Mellon [1]. La documentation standard de CMM étant relativement complexe, cet article explique, de façon informelle, la structure de ce modèle et signale quelques pièges à éviter lors de sa mise en œ uvre. Cet article est centré autour des niveaux 2 et 3, qui sont les deux premiers niveaux de maturité des processusque de nombreux organismes cherchent à atteindre.

Un aperçu de CMM
CMM décrit 5 niveaux de maturité des processus. • Le niveau 1 est le niveau le plus bas (aucune amélioration n’a encore commencé). • Le niveau 5 est le plus élevé. • Chaque niveau, supérieur au premier, porte son effort sur l’amélioration de quelques thèmes majeurs. • La majorité des organismes est actuellement au niveau 1. •L’amélioration de la maturité d’un organisme se caractérise par : • la réduction des délais de développement ; • la réduction des coûts ; • l’utilisation plus efficace des ressources.

Mise en évidence des apports de CMM
Les promesses de réduction des délais et des coûts de développement, d’utilisation plus efficace des ressources, trouvent des échos très positifs chez les responsables. Pour cetteraison, de nombreux directeurs, ingénieurs et chefs de projet souhaiteraient emprunter le train du CMM.

1 Voir « La Lettre n° 22 » de janvier 1996 – Les 5 niveaux de CMM
Extrait de la Lettre d’ADELI N°38 – Janvier 2000

1

On affirme qu’une progression du niveau 1 au niveau 3 réduit les travaux de réfection de 60 % [2]. Les organismes ayant atteint le niveau 3 de CMM afficheraient desgains de productivité de 200 à 300 %. Lawrence Putnam de Quantitative Software Management [3] présente des témoignages qui montrent que les économies attachées à l’atteinte du niveau 3 sont de l’ordre de 70 à 100 % par an. Niveau Délai Charge Défauts Défauts Coût total mois.hommes de maturité en mois trouvés livrés 1 29,8 593,5 1348 61 $5 440 000 2 18,5 143,0 328 12 $1 311 000 3 15,2 79,5 182 7 $728000 4 12,5 42,8 97 5 $392 000 5 9,0 16,0 37 1 $146 000 Impact estimé sur un projet de développement de logiciel de 200 000 lignes de code (« Communique » Sematech) Un article de Steven Burke [4] de 1997 de l’Université Carnegie Mellon annonce des taux d’amélioration de 215 % sur les charges, de 592 % sur la planification, de 143 % sur la réduction des erreurs, pour les organismes de niveau 5 parrapport à ceux de niveau 1. Ces taux ne peuvent certainement pas s’appliquer dans tous les cas ; il est toujours bien délicat de déclarer qu’un organisme a atteint le niveau 5. Burke souligne que le constat qualitatif d’améliorations substantielles est plus important que les chiffres eux-mêmes (qui peuvent varier d’un organisme à l’autre). Les statistiques confirment les ordres de grandeur de cestendances. Ainsi, la stagnation d’un organisme au niveau 1 doit être considérée comme une situation génératrice de coûts. C’est pourquoi CMM gagne en notoriété chaque année.

Structure de CMM
Les 5 niveaux de maturité
Les titres de ces 5 niveaux sont malheureusement peu significatifs ; nous les rappelons en les illustrant d’une courte définition. Initial – niveau 1 Il n'y a pas de méthodeformelle, ni de cohérence, ni de standard, sur la base desquels les systèmes seraient construits. Le processus de développement n'est pas maîtrisé, il n'y a pas de volonté ferme de le gérer. Le succès dépend essentiellement des efforts individuels et des compétences des développeurs. Les exigences de qualité, les plannings et les budgets sont en général, difficilement respectés. Répétitif– niveau 2...
tracking img